Copy
De la haine et de l'amour
Bonjour mes chers amis, 

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais, depuis que j'ai commencé à m'occuper de la newsletter de Slate, le monde va de mal en pis. Alors, bien sûr, corrélation n'est pas causalité mais enfin bon... je commence à me poser des questions. 

Par exemple, dimanche, nous allons voter. (J'inclus ceux qui ne votent pas concrètement parce qu'il s'agit tout de même d'une prise de position et puis parce que ça m'arrange.) La semaine dernière, j’évoquais la possibilité de remplacer notre mode actuel de suffrage par un bon vieux tirage au sort. Je réitère ma proposition donc (j’espère que François Hollande est inscrit à cette newsletter). Quand les sondages donnent en tête le Front national alors que Marion Maréchal-Le Pen fait des déclarations comme «qui n'a pas vibré au sacre de Reims et à la fête de la fédération n'est pas vraiment français», on peut peut-être admettre que les électeurs ne sont pas en pleine possession de leurs moyens intellectuels.

Dimanche soir, je sais déjà que ce qui va se passer chez moi. Gilles Bouleau et David Pujadas vont égrener les résultats. «Dans la région XX, le Front national arrive en tête; en XXX, le Front national arrive en tête; bonjour YY, vous êtes notre envoyé spécial à XX, est-ce que vous pouvez nous confirmer le score record du candidat du Front national dans cette région?» Etc. Et il y aura les images d’infographie avec du bleu marine partout. Et je vais être assommée. Une nouvelle fois. Je vais écarquiller les yeux. Je vais imperceptiblement me recroqueviller, comme si mon corps lui-même encaissait le coup, la sensation physique que je (mes valeurs, mes idées, mon rapport aux autres, au monde) suis devenue minoritaire. Solitude extrême.

On regardera avec la fascination morbide qu’on a pour les catastrophes.

Sur Twitter, quelqu’un va juste poster «PUTAIN». (Peut-être que ce sera moi.) Quelqu’un d’autre fera une blague sur cette belle année 2015. Pour une fois, on n’engueulera pas ceux qui refusent de voter (enfin, j’espère). On les laissera tranquilles parce qu’on a l’impression qu’il s’agit d’un phénomène inéluctable sur lequel on n’a aucune prise.

Pendant ce temps, des mecs de l’État islamique se taperont dans les mains en se félicitant: «Ah mais ces attentats étaient vraiment une réussite totale.»

En bref, je vous prédis qu’on va passer un sacré week-end de merde.

La chienlit 

Parce que, parfois, on est un peu tête en l’air et qu’on oublie le substrat intellectuel du Front national, un rappel des propos de certains de leurs candidats aux régionales. Racisme, antisémitisme, xénophobie, homophobie, propos anti-IVG, un petit florilège champêtre. Et pensez bien en le lisant que certaines de ces personnes vont être élues. 

À lire aussi sur Slate

À l’occasion de la sortie de Crazy Amy, Michael Atlan se livre à une analyse des évolutions de la comédie romantique, de Lubitsch (regardez absolument La 8e Femme de Barbe Bleue) à Amy Schumer. (Dont le film n’est pas aussi progressiste que je l’espérais puisque l’héroïne «trash» passe par une phase de repentance. D'ailleurs, dans le dossier de presse, Amy Schumer dit explicitement: «Au début du film, elle se croit libre mais en réalité elle va mal.» Hum...) 

Il faut lire l’ennemi. C’est ce qu’on fait avec cet article qui résume et explique le dernier numéro de Dar Al Islam, la revue francophone de l’EI. Un numéro consacré à l’école républicaine (ils aiment pas) et à Nabe (ils aiment un peu). L’occasion de retrouver leur style inimitable: «La minable petite France a été frappée de plein fouet par les lions du Califat.»

Pour se changer les idées, intéressons-nous aux booktubeurs. C’est un peu comme les vlogs maquillage, sauf qu’au lieu de montrer comment se faire un masque à la cannelle, il s’agit de donner son avis sur un livre. Le phénomène est en plein développement en France, et ça rend les éditeurs complètement fous (ils sont persuadés que ces YouTubeurs vont les sauver).

Une idée qu’on pourrait importer en France. Au Brésil, une ONG a décidé d’imprimer les commentaires racistes publiés sur Facebook et Twitter et de les afficher sur de grands panneaux dans le quartier où vit l’auteur (repéré grâce à la géolocalisation), en espérant qu’il ressentira un peu de honte. Par défaut, il peut également se présenter à des élections sur une liste bleu marine.

  Repéré par Reader

Parce que c’est aussi la semaine de la COP21. Eh oui, coincée entre les attentats et les régionales, il y a l’avenir de l’humanité + les animaux + les plantes + la terre. On se doute qu’en vrai les chefs d’État ne négocient pas entre eux, mais voilà une vidéo avec des personnages de patates qui explique bien ce qui est en train de se jouer (l’aboutissement d’années de négociations).

Vincent Glad est atteint du même syndrome que moi: le besoin de faire disparaître les chiffres. En gros, ne pas supporter que nos boîtes emails et comptes sur les réseaux sociaux affichent des petits numéros (entre parenthèses).

Une très bonne vidéo de l’émission d’Arte «BiTS» qui pose une question pourtant bateau/batelier: les jeux vidéo déforment-ils notre perception de la guerre? Ça ne dure que dix minutes. Avec des réflexions intéressantes, par exemple, que le problème est peut-être qu’ils donnent l’impression que la seule réponse possible est le recours aux armes. Ou le traitement des civils, totalement absents de certains jeux, au contraire hyper présents dans d’autres.

Le New Yorker est célèbre pour ses couvertures. Cette fois, il s’essaie à la couverture vidéo, dessinée par l’immense Chris Ware. Allez voir, c’est beau. Et, si votre anglais n’est pas au top, vous pouvez aller lire le résumé de madmoiZelle.

 Sur mes internets personnels

Valérie Pécresse est à la politique ce que Nadine Morano, David Douillet, Frédéric Lefebvre, Rachida Dati, Laurent Wauquiez sont à… bah à la politique. J’ai toujours su que je ne partageais absolument aucune valeur avec elle. Sa récente déclaration sur ces pauvres gens qui n’ont plus les moyens de mettre tous leurs enfants dans le privé et doivent choisir lequel aura la chance d’y être n’était donc pas une surprise. La surprise, c’est la super réponse de Klaire.

Avec mon ami Sandro, on a longtemps cherché le sens de la vie et les modalités d’un épanouissement personnel. Moi, je cherchais du côté de la fiction et du sexe, lui était plutôt tourné vers les oiseaux et les drogues. D’autres préfèrent s’orienter vers le massacre de masse. Ce choix-là nous questionne un peu.

Dans la catégorie «le droit d’auteur c’est sacré»: la plateforme Soundcloud a supprimé un enregistrement audio pour atteinte au droit d’auteur. Problème: il s’agissait de quatre minutes de silence. En fait, c’est une manœuvre d’un DJ pour dénoncer l’absurdité du système. Soundcloud supprime les morceaux dont l'intitulé du titre rappelle un titre protégé par le droit d’auteur, mais sans vérifier le son.

Sinon, cette semaine:
  • J’ai écouté les infos de l’EI en français, bah c’est sacrément chiant.
  • J’ai rigolé en découvrant que le nouveau super ordinateur adapté à l’impression 3D et qui va révolutionner le monde s’appelle… Sprout. (Rien que de l’écrire ça me refait rire.)
  • J’ai lu une anecdote hyper triste de Spielberg. Il raconte comment un jour il a été contacté par Billy Dieu Wilder qui avait entendu dire que Steven avait acheté les droits d’un livre que Billy voulait absolument adapter parce que c’était un peu l’histoire de sa vie. Le livre, c’était la Liste de Schindler. Du coup, Steven lui a annoncé que désolé, mais je suis en pré-prod dessus depuis six mois et je pars la semaine prochaine pour le tourner, donc ton film testament de toute une vie de génie tu peux te le carrer dans le cul.

Conseil culture

En parlant de culture, saviez-vous que des classiques de la peinture (comme la Joconde) ont été imprimés en 3D pour que les aveugles puissent les toucher?

Pour cette semaine, je vous propose de faire en fonction de votre humeur. Si vous vous sentez sérieux, investi dans le monde, allez lire et écouter l'émission de France inter «Secrets d'info» consacrée à Daech
Si vous avez une capacité de concentration plus faible et envie de ricaner un peu en vous moquant de Jean Dujardin et Claude Lelouch, allez regarder le tutotal consacré à leur nouveau film Un plus Une. (Pourquoi Claude Lelouch a-t-il choisi un titre qui ressemble à une parodie d'un de ses films par les Nuls?) Rappel: le tutotal consiste à commenter la bande-annonce d'un film. Ses auteurs, Géraldine de Margerie et Maxime Donzel, prennent des vidéos de gens sur internet et les doublent.

Enfin, si vous avez envie de sortir de chez vous, les dimanches et lundis soir, Alex Vizorek joue son spectacle. J'y étais dimanche dernier et j'ai ri. (À un moment, une ampoule d'un des projos a éclaté provoquant un bruit ressemblant assez à une détonation et j'ai vu ma voisine de fauteuil se jeter à terre. Mais sinon, les gens n'ont pas peur, hein.) À noter: il est la preuve qu'on peut faire un one-man-show drôle sans évoquer une seule fois toutes les petites différences entre les hommes et les femmes. Je crois que c'est la première fois que je vois un spectacle qui s'évite ce passage obligé. C'est donc, d'une certaine manière, un spectacle entièrement non genré dont le sujet est l'art.  
Facebook
Twitter
Website