Copy
L'actualité mensuelle du Centre des Hautes Etudes du Cyberespace
Voir dans un browser

L'édito

L’identité numérique, thème majeure de la session 2016/2017 du CHECy

 
Le concept d’identité numérique est complexe à appréhender. Chacun de nous est plus ou moins convaincu de le maîtriser, en général à partir d’une définition élaborée intuitivement. De fait, il n’existe pas de définition canonique de l’identité numérique, même si certains organismes ou entreprises sont tentés d'en retenir une définition cohérente avec les activités qu’ils déploient autour de cette notion. Le sociologue n'adoptera bien entendu pas la même définition que le fournisseur de solutions IAM (Identity and Access Management).
 
L’identité numérique est-elle constitutive de l’identité de l’individu ? Quels liens entre identité numérique et identité physique, ou entre anonymat et pseudonymat sur l’Internet ? L’Etat doit-il assumer, au profit de la collectivité nationale, une responsabilité sur l’identité numérique des citoyens ? Voici quelques-unes des questions que se poseront les auditeurs de la prochaine session du CHECy. En effet, notre comité scientifique a retenu l’identité numérique et son caractère polymorphe comme thématique majeure de la prochaine session 2016/2017 du CHECy.

Plusieurs institutions, publiques et privées, nous ont fait part de leur intérêt pour ces travaux sur l'identité numérique. Certaines ont souhaité être associées à la réflexion des auditeurs et auront la possibilité d'orienter leurs travaux dans le cadre du partenariat privilégié que nous leur avons proposé. Nous avons encore la possibilité d'accueillir quelques nouveaux partenaires. Si ce sujet vous intéresse, n'hésitez pas à nous contacter, nous serons toujours heureux de discuter avec vous de votre projet. C'est en effet la vocation du CHECy que d'être une association ouverte et inclusive.


Henri d'Agrain, Directeur général du CHECy
Inscriptions ouvertes pour la session 2016-2017 du CHECy
En savoir plus
Jeu didactique : je code, tu codes, nous codons... par Abel Orain

Une journée conçue pour démystifier le Code. L'enjeu de ce serious game créé par notre partenaire Abel Orain, était de taille : comment passe-t-on d'une idée à l'algorithme, de l'algorithme au codage, du codage à l'application... Les auditeurs n'ont pas vu la journée passer : nous avons compris les différentes étapes qui structurent le processus d'élaboration d'une application, les bonnes pratiques, et les questions qu'il convient de se poser.
La réalisation d'un objet connecté (basé sur un module Arduino et des capteurs de qualité de l'air), et l'exploitation de ses données, ont servi de prétexte à cette exploration du codage.
Différents langages et approches ont révélé des fondamentaux communs : prototypage de l'objet codé en C, puis passage par PHP et MySQL pour exploiter ses données sur un serveur web.

De la théorie à l'expérimentation pratique : une première expérience du code qui en a séduit plus d'un !
Dernière restitution intermédiaire des travaux de comités, par les auditeurs du CHECy
 
Depuis la rentrée du mois de septembre 2015, les auditeurs travaillent au sein de 3 comités à la rédaction de rapports sur la blockchain et ses usages. Devant un auditoire de qualité, chaque comité a présenté l'état de ses réflexions dans un exercice de présentation suivi d'un débat.

Nous remercions vivement les participants extérieurs qui ont accepté de se prêter au jeu :

  • Amal Taleb - Vice-présidente du Conseil National du Numérique
  • Jacques Favier - Animateur du Cercle du Coin
  • Jacques Marceau - Co-fondateur de l'Institut de la Souveraineté Numérique
  • Philippe Dewost - Président d'honneur du CHECy - CDC
  • Laura Ballo - Chargée d'étude développement des mandats et des offres - CDC
  • Gonzague Grandval - Co-fondateur de Paymium
  • Gérard Péliks - Forum Athéna
  • Rémy Fugier - Direction de la stratégie - Gemalto
La prochaine étape consiste désormais, pour les comités, à finaliser leurs rapports en vue de leur publication et de leur diffusion.
Les stratégies de continuité d'activité, par Bruno Hamon

Préoccupation incontournable de toute Direction générale, la reprise ou la continuité d'activité après une crise cyber est une démarche qui ne s'improvise pas. Bruno Hamon, co-fondateur du cabinet de conseil MIRCA, est intervenu à nouveau devant les auditeurs pour leur expliquer les principes et les bonnes pratiques de la continuité et de la reprise d'activité.

Le Plan de Continuité d'Activité, c'est l'ensemble des mesures visant à assurer, selon divers scénarios de crise, y compris face à des chocs extrêmes, le maintien, le cas échéant de façon temporaire selon un mode dégradé, des prestations de services essentielles de l’entreprise puis la reprise planifiée des activités. Derrière cette définition, c'est un véritable projet d'entreprise qui doit se mettre en place.
 
Transition énergétique versus transformation numérique, par les auditeurs du comité 1
 
La vulgate selon laquelle la transformation numérique serait bénéfique à la transition numérique a fait l'objet d'une d'étude menée par le comité 1. Il a restitué ce mois-ci l'état de ses réflexions au cours d'un colloque interne. Deux conclusions contradictoires ont retenu l'attention des auditeurs.

D'une part, le numérique nécessite une consommation d'énergie importante et sans cesse croissante. Les sociétés les plus numérisée sont également les plus énergivores. A titre d'illustration, le visionnage sur YouTube du clip Gangnam Style du chanteur coréen Psy pendant 1 an, soit 1,7 milliard de lectures, a représenté 297 GWh. Soit plus que la consommation annuelle d’énergie du Burundi tout entier...

D'autre part, la transition énergétique appelle une intensité numérique croissante. En effet, les énergies renouvelables, de plus en plus décentralisées, nécessitent une maîtrise de la production, de la distribution et de la consommation qui repose sur des algorithmes et de la puissance de calcul, les smart grids.
Prévention et Gestion de la Fuite de l'Information, par  Bruno Hamon

Wikileaks, Panama Papers... La Prévention et la Gestion de la Fuite d’Information est un enjeu majeur des directions informatiques. L’ouverture des systèmes d’information, la mobilité, les outils collaboratifs, mais aussi les réglementations, la protection des individus et un marché concurrentiel extrêmement tendu font de la DLP un domaine incontournable pour les organisations de toutes tailles.

La DLP est un ensemble de mesures organisationnelles et techniques visant à identifier, surveiller et protéger l’information, qu’elle soit stockée, en mouvement ou en cours d’utilisation. La DLP est basée sur des politiques centralisées et une analyse approfondie du contenu.

Bruno Hamon est le co-fondateur de MIRCA, cabinet de conseil qui a placé la DLP au cœur de son expertise et de son activité. Il a par ailleurs présidé le groupe de travail créé par l'AFNOR pour rédiger le 1er guide de bonnes pratiques en matière de prévention et gestion de la fuite d’information, publié en janvier 2015 sous la référence BP Z90-001.
 
L'Internet des objets, par Eric Dosquet

Eric Dosquet, fondateur du site objetconnecte.com, le site des professionnels de l'Internet des objets, a présenté aux auditeurs les enjeux de cette révolution numérique.

Internet des Objets, Internet of Things (IoT), objets connectés… A l’heure où les objets connectés se démocratisent un peu plus chaque jour, Eric Dosquet est revenu pour le CHECy sur un acronyme, IoT, qui résume un bouleversement multiforme de l'économie numérique.

De fait,l'Int ernet des humains compte plus de 3,5 milliards d'individus connectés, l'IoT devrait accueillir sur le réseau un nombre faramineux d'objets de toutes natures dans les 10 ans qui viennent. Les estimations varient du simple au quintuple : de  50 à 250 milliards !

Le terme d’Internet des Objets ne possède pas encore de définition officielle et partagée. L’expression est récente et les concepts sont en cours de construction. Une multitude de startups émergent autour du concept, et la France en compte de nombreuses, comme Sigfox qui entend construire le réseau mondial des objets connectés.

Mais l'enjeu majeur de l'IoT réside dans les données qui sont collectées et traité par les plateformes de big data. Quelle sera la place de la France et de l'Europe dans cette industrie mondiale qui se développe ? La réponse reste à écrire...
Le droit au défi du numérique, le numérique au défi du droit, par Thomas Saint Aubin

Thomas Saint Aubin est responsable du pôle stratégie de la Direction de l'information légale et administrative (DILA), un service relevant du Premier ministre. Elle assure notamment la gestion et la coordination des sites publics les plus fréquentés comme Légifrance.gouv.fr avec 112 millions de visites ou Service-public.fr avec 285 millions de visites, dans le cadre de leur mission de service public de diffusion gratuite du droit et de l’information administrative.

Thomas nous a également présenté la démarche Open Law, dont il est l'un des initiateurs. Open Law est un programme de co-création numérique destiné à mettre en valeur le droit ouvert, accompagner l'ouverture des données juridiques et stimuler l'innovation collaborative autour des données juridiques ouvertes. L'association Open Law s'attache notamment à développer un socle de communs numériques du droit ouvert au profit des citoyens, des administrations et des porteurs de projets industriels.

Retrouvez en video et en tweets le colloque #blockchain du 24 mars 2016 à l'Assemblée nationale
Le CHECy propose une formation d'excellence aux enjeux de la transformation numérique pour des cadres et dirigeants des secteurs public et privé.
Découvrir le CHECy
Copyright © 2016 CHECy, All rights reserved.


Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désinscrire

Email Marketing Powered by MailChimp