Copy
#047 - Jeudi 6 octobre 2016
Par Christophe Greuet  
LES NEWS
L’application de live Periscope
lance des chaînes de contenu

L’influence de Snapchat et ses “Stories” sur les autres applications sociales s’accroît chaque semaine. Peu après le lancement des “Instagram Stories” et l’ouverture, la semaine dernière, des “Twitter Moments” à tout utilisateur, c’est au tour de Periscope d’inaugurer son site de curation de contenus par chaînes thématiques. Rachetée par Twitter avant même son lancement en mars 2015, l’application propose désormais sur son site officiel periscope.tv une sélection de contenus classés par des modérateurs de la société par mots-clés, chucun d’entre eux correspondant à une chaîne dédiée. Sur son blog, Periscope annonce que des chaînes officielles (notamment celles de la NFL ou de la NY fashion Week) seront également présentes, ainsi que celles créées pour des événements d’actualité en “breaking news”. Plus tôt dans la semaine, Periscope avait aussi annoncé le lancement d’un programme destiné aux utilisateurs VIP en trois paliers, permettant une meilleure mise en avant du contenu produit par les influenceurs ayant plus de 10 000, 30 000 ou 100 000 followers sur l’application.

Lire l'article (EN) sur Engadget

Démarrage contrasté pour la chaîne Viceland en Grande-Bretagne

Lancée le 19 septembre sur le bouquet Sky, la version anglaise de la chaîne Viceland (Voir La Press Tech #024), créée par le groupe Vice, ne convainc pas les professionnels du secteur. Une récente étude de l'institut Broadcasters Audience Research Board (BARB) montre que la chaîne n’attirerait en moyenne que 10 000 spectateurs lors de ses directs. Son pic d’audimat aurait été de seulement 14 000 spectateurs lors de ses quinze premiers jours de diffusion. Pire encore : le BARB note que “certains jours de diffusion, aucun spectateur n’était présent devant la chaîne” ! Des chiffres qui ont fait réagir Vice Media, qui a qualifié de “très prématurée” l’analyse des audiences d’une chaîne venant d’être lancée. Ces chiffres font écho aux démarrages également très difficiles de Viceland aux Etats-Unis il y a six mois, où certains observateurs l’avaient qualifié de “chaîne TV créée pour un public qui ne regarde pas la télé”, en l'occurrence les millenials. La qualité des émissions par Viceland est néanmoins remarquée par l’étude anglaise, qui souligne que leur “courage” leur permet de n’avoir aucun équivalent sur la grille des chaînes anglaises. On verra quel sera l’accueil de Viceland en France, où elle doit être lancée d’ici la fin 2016 sur CanalSat (Voir La Press Tech #043).

Lire l'article (EN) sur The Hollywood Reporter

EN BREF
MTV lance trois séries sur Snapchat Discover
et une docu-série animée sur le web

Grosse actualité numérique pour la chaîne télévisée musicale qui a annoncé cette semaine plusieurs projets diffusés en ligne. MTV lancera tout d’abord trois web-séries sur la version internationale de Discover de l’application Snapchat. D’une durée de trois à cinq minutes et d’environ dix épisodes, les séries sont “Show Us Ur Phone”, dans laquelle la présentatrice Charlotte Crosby aborde des couples dans la rue pour leur demander leurs smartphones ; “Sex Squad”, dans laquelle la vloggeuse Grace Victory donne des conseils sur le sexe et “Threads” qui interroge des célébrités sur leurs goûts vestimentaires. MTV a également démarré la diffusion chaque lundi sur Facebook et YouTube de “Owning it”, une web-série mêlant interview et animation sur les sous-cultures du net.

La messagerie Line investit 45 M$ dans
Snow, le clone sud-coréen de Snapchat

Très populaire en Asie, l’application de messagerie Line (qui a levé en juillet dernier plus d’un milliard de dollars en un seul jour lors de son entrée à la bourse de Tokyo) vient d’investir 45 M$ dans Snow, une application sud-coréenne qui est le clone exact de Snapchat, jusque dans la homepage de son site web. L’investissement n’est soi pas surprenant, puisque les sociétés sont toutes deux filiales du groupe Naver, mais il met un coup de projecteur sur Snow, qui connaît un succès fracassant en Asie. Si l’application a exactement le même look, la même cible, et les mêmes fonctionnalités (filtres, snickers et animations faciales incluses) que son grand frère californien, ses spécificités locales (parmi lesquels la présence de saké et sushi dans les filtres) lui a permis de séduire 30 millions d’utilisateurs depuis sa mise en ligne sur les stores Apple et Google en septembre 2015. A quand un Snow Discover ?!

VR & THE MEDIA
Le pure-player Circa dévoile de grandes
ambitions dans la VR sponsorisée

Racheté en décembre dernier par le groupe américain de télévision locale Sinclair Broadcasting (Voir La Press Tech #014) puis relancé en juillet dernier, Circa se met à la VR. Affirmant toucher aujourd’hui 350 millions d’utilisateurs, le pure-player qui traite l’actualité sous formes de “cartes” vient de dévoiler Circa 360, une initiative qui ambitionne à produire deux reportages immersifs par semaine. D’une durée de deux minutes maximum, ces contenus seront réalisés par les journalistes de la rédaction, en partenariat avec la société MomentumXR. Les reportages pourront être réutilisés par les 173 stations télévisées du groupe Sinclair. Circa voit dans ce nouveau projet un moyen de séduire de nouveaux annonceurs, puisque chaque reportage 360 sera accompagné de publicités en pré-roll, elles aussi tournées en VR. Circa envisage ensuite de se lancer dans la réalité augmentée, permettant d’afficher des promotions géolocalisées selon la position de l’utilisateur.

Lire l'article (EN) sur Adweek

Le “Kubrick de la VR” Chris Milk renomme
(encore) l’une de ses sociétés

Trois mois à peine après avoir changé le nom de son studio Vrse en Within (Voir La Press Tech #038), le gourou de la réalisation en VR Chris Milk vient de changer l’identité de sa société de production Vrse.Works en Here Be Dragons. Une expression utilisée pour signaler une plongée dans l’inconnu. Milk, qui a travaillé sur les films immersifs de nombreux partenaires tels que le NY Times, Vice, les Nations Unies, a plus récemment été associé aux “expériences immersives” pour la série “Mr. Robot” et le clip “Kids” du groupe One Direction. Le même jour, Within a annoncé la production de “The Possible”, une série VR de cinq épisodes produite par General Electric en partenariat avec le site Mashable. Le projet, réalisé par David Gelb, auteur du documentaire “Jira dreams of sushi” et la série Netflix “Chef’s Table”, plongera le spectateur dans des laboratoires ayant effectué de grandes découvertes scientifiques.

Lire l'article (EN) sur Techcrunch

L'ÉTUDE
Près d’un tiers de l’audience des sites
de grands médias provient de Facebook

L’institut de recherche International News Media Association (INMA) vient de publier une étude interrogeant les grands médias (bénéficiant d’au moins 10 millions de visiteurs uniques mensuels) européens et américains sur leur utilisation et leur perception du réseau social Facebook. Les 37 cadres des éditeurs interviewés pour l’étude affirment qu’environ 30% de l’audience de leur site provient de la plate-forme, dont son CEO Mark Zuckerberg affirme qu’elle ne “sera jamais un éditeur de médias”. Parmi les premières motivations de ces médias à être présents sur Facebook, on note aux premières place l’augmentation du “reach” et de la propagation de leurs contenus (81% des réponses), à égalité avec l’acquisition d’audience via un site référent. A l’inverse, seuls 41% affirment générer des revenus publicitaires grâce à Facebook, alors que moins d’un quart d’un sondés (24%) assurent que Facebook leur permet de générer des abonnements payants à leurs médias. L’étude met également en évidence les forces et les faiblesses inhérentes à la présence d’un média sur Facebook. Parmi les principaux points positifs, on retrouve la possibilité d’atteindre de nouveaux lecteurs et annonceurs, ainsi que le panel d’outils dédiés (vidéos live ou 360°) offert par Facebook. A l’inverse, les aspects négatifs cités soulignent les modifications brutales de l’algorithme du réseau social, remettant en cause les efforts des éditeurs pour y être bien placés, ainsi que les partenariats signés par Facebook avec des géants des médias (CNN, The New York Times), qui introduisent un biais dans la valorisation des contenus médias.

Lire l'article (EN) sur Nieman Lab

                           
lapresstech.co   |   @LaPressTech   |   #PressTech
Copyright © 2016 La Press Tech, Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Contactez-nous    Désinscription    Mise à jour des préferences






This email was sent to <<Adresse email>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
La Press Tech · -- · -- · Montpellier 34070 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp