Copy
#046 - Jeudi 29 septembre 2016
Par Christophe Greuet  
LA TÉMOIN
Alice Antheaume : “Le numérique est
un sujet d’investigation fondamental
avant la Présidentielle 2017”

Spécialiste des médias à l’heure du numérique, Alice Antheaume est directrice exécutive de l’Ecole de Journalisme de Sciences po, chroniqueuse pour France Inter et auteur du blog Work In Progress sur Slate. Elle vient de publier la deuxième édition “entièrement mise à jour” de son livre “Le journalisme numérique” (Ed. Presses de Sciences Po), dont la première version était parue en 2013.
La Press tech l’a interrogée sur les grandes mutations numériques des médias, telles que l’omniprésence des médias sur les réseaux sociaux, le lancement en France de Snapchat Discover ou les principaux défis qui attend la presse traditionnelle dans les années à venir.
L’intégralité de cet interview est publiée sur la page Medium de La Press Tech. Voici en avant-première quelques extraits de cette rencontre :

Sur le statut éventuel de médias de Google, Facebook et Twitter :
“Oui, ce sont des médias, qui sont même hyper puissants et dont la force de frappe est inégalable.”
Sur le lancement de Snapchat Discover en France :
“Les huit médias français retenus (Le Monde, Paris Match, L'Equipe, TasteMade, etc.) déploient d'énormes efforts pour produire chaque jour, pour une durée de 24 h, des contenus visuellement forts.
Sur les nouveaux formats journalistiques, tels que les “bots” de messagerie :
Le journalisme de conversation est un format particulièrement pertinent, qui propose une plongée pertinente dans l'information, reposant sur des habitudes bien ancrées.”
Sur l’importance du numérique à quelques mois de la présidentielle :
Les sujets venus du monde numérique (surveillance, data, algorithmes, etc.) sont des thèmes d'investigation fondamentaux, qui devraient être couverts dans les médias à l'orée de la présidentielle 2017.”

Lire l'interview intégrale sur La Press Tech sur Medium

LES NEWS
Snapchat raccourcit son nom et
lance des lunettes connectées

Grosse semaine pour Snapchat : samedi 24, la société qui édite l’application la plus convoitée du moment a en quelques heures changé de nom et dévoilé un nouveau produit, sur lequel les rumeurs s’enflammaient depuis plusieurs mois. Dans un post publié à midi, le co-fondateur de l’application Evan Spiegel annonce que sa société abandonne le nom de Snapchat pour simplement devenir Snap, Inc. L’application en elle-même ne changera évidemment pas de nom : il s’agit essentiellement d’une démarche de “corporate branding” à destination “des gens de Wall Street”, comme le signale avec humour Spiegel dans son texte.
Ce changement de nom trouve son origine dans la divulgation par la société de Spectacles, une paire de lunettes connectées, envisagée par la presse digitale depuis plusieurs mois, et dont Spiegel avait lui-même alimenté la rumeur dès l’été 2015, en portant l’un des premiers prototypes alors qu’il était en vacances avec sa petite-amie (Voir La Press Tech #038). Les “Spectacles” permettent, grâce à deux capteurs situés sur le coin des verres, de filmer avec un angle de 115° (bien plus que les smartphones) des vidéos sphériques d’une durée de dix secondes. Les lunettes seront directement connectées par Bluetooth au téléphone de leur utilisateur, et les vidéos enregistrées viendront enrichir la rubrique “Memories” du compte de ce dernier.
Les Spectacles existent en taille unique et trois couleurs, noir, bleu et corail. Elles seront commercialisées cet automne au prix de 130 $, Spiegel affirmant au WSJ que leurs points de ventes seront “limités”. Il affirme enfin que Snap, Inc ne recherche pas dans ce produit, qu’il qualifie de “jouet”, une “forme immédiate de revenus”.

Lire l'article (EN) sur The Wall Street Journal

Twitter pourrait être vendu d’ici 30 à
45 jours, Salesforce et Disney sur les rangs

L’affaire agite le petit monde du numérique depuis vendredi, après l’annonce du recrutement par Twitter du groupe Goldman Sachs pour l’aider à étudier son éventuelle mise en vente. Cette décision fait suite aux mauvais résultats financiers du réseau social ces derniers mois, dus au ralentissement de son volume publicitaire et à sa perte de vitesse face à des applications plus en vogue, telles que Snapchat. Selon Bloomberg, les dirigeants de Twitter auraient déjà rencontré ceux de Salesforce, premier à être intéressé, il y a plusieurs semaines. L’annonce dans la presse d’une éventuelle mise en vente a toutefois très vite attiré de nouveaux acquéreurs potentiels.
Si des majors de l’entertainement tels que 21st Century Fox, Time Warner ou Comcast ne se sont pas déclarés intéressés, Disney est rapidement entré dans la course. Habitué aux achats à sensation après ceux de Pixar, Lucasfilm et Marvel, le géant aux grandes oreilles bénéficie de l’engouement des cadres de Twitter pour Bob Iger, actuel CEO de Disney, qui a été l’un des mentors de Jack Dorsey, créateur et actuel CEO de Twitter. Dorsey est également membre du “board” de Disney. Mais d’autres géants pointent déjà leur nez : Verizon, Google et même Microsoft, qui avait un temps décliné, ont manifesté leur intérêt.
Si la vente pourrait être très rapide, et intervenir d’ici “30 à 45 jours” selon CNBC, l’essentiel reste dans le flou : à quel prix Twitter se vendra-t-il ? Actuellement valorisé 16 milliards $, le réseau social pourrait toutefois prétendre jusqu’à 30 Md$, selon plusieurs observateurs, en grande partie grâce à son influence inégalée dans le domaine des médias, de la politique, et du divertissement.

Lire l'article (EN) sur Bloomberg

EN BREF
Le pure-player Business Insider
enfin lancé en France

Annoncée en août 2015 pour un lancement prévu “début 2016”, la version française du pure-player économique Business Insider (BI) a finalement vu le jour cette semaine. C’est la douzième édition internationale de ce site, créé en 2007, qui revendique 100 millions de lecteurs mensuels dans le monde, dont 47 aux Etats-Unis. Après le Huffington Post (en partenariat avec Le Monde), Buzzfeed et Mashable (qui s’est allié à France 24), c’est le quatrième pure-player américain majeur à poser ses valises en France. BI a choisi le groupe Prisma Média comme partenaire local, avec une rédaction française de cinq personnes, et la possible traduction d'articles américains. Racheté en 2015 par le groupe Springer pour 300 millions de dollars (pour 88% du capital), le site a fait de la vidéo l’une des forces majeures, et affiche 2,5 milliards de vues par mois.

VR & THE MEDIA
L’agence RYOT va produire deux séries
en VR pour la plate-forme Hulu

Rachetée en avril dernier par AOL afin de fournir du contenu VR au Huffington Post (Voir La Press Tech #030), l’agence de presse immersive RYOT vient de signer un partenariat avec la plate-forme américaine de SVOD Hulu. RYOT produira deux séries. La première, titrée “The Big Picture : News in Virtual Reality”, promet sur le papier un concept très proche de la série produite par Vice pour HBO. Tous les quinze jours, l’application VR de Hulu, disponible pour les casques Samsung Gear VR et Oculus Rift, présentera un nouvel épisode présentant trois reportages d’actualités en VR. Dix épisodes sont prévus. Le second projet, “Virtually Mike and Nora”, est une comédie de cinq épisodes pour laquelle les comiques Nora Kirkpatrick et Mike O’Brien (vus dans le “Saturday Night Live” et la version US de “The Office”) annoncent des sketches dont le spectateur sera partie intégrante. Les deux projets, qui seront mis en ligne cet automne, seront exclusivement disponibles pour les casques VR, aucune version web n’étant prévue.

Lire l'article (EN) sur Variety

Le quotidien L’Equipe lance
une rubrique de vidéos immersives

Nouveau titre français à se lancer dans l’aventure de la VR, le quotidien sportif L’Equipe, qui a lancé mi-septembre une rubrique dédiée, “Au coeur du sport”. Six films immersifs d’environ deux minutes chacun ont déjà été publiés sur une page spéciale, avec un panel de disciplines diverses : foot, rugby, parapente, ainsi que des reportages sur le Tour de France et au coeur des stades ayant accueilli l’Euro. L’Equipe a conclu un partenariat avec Google pour mettre à disposition les contenus sur le web et sur son application mobile. Le quotidien a également distribué le 17 septembre un casque Google Cardboard en supplément de L’Equipe Magazine, mais a limité cette opération à la région parisienne.

Lire l'article (EN) sur CB News

                           
lapresstech.co   |   @LaPressTech   |   #PressTech
Copyright © 2016 La Press Tech, Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Contactez-nous    Désinscription    Mise à jour des préferences






This email was sent to <<Adresse email>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
La Press Tech · -- · -- · Montpellier 34070 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp