Copy
If you can’t see this newsletter, please click here

16 Janvier 2017

 
Avec nos cordiales salutations
 
Michel Santi                                                                   Christian-Marc Keller
Fondateur                                                                        Fondateur

 

 
L'art est global, l'art est investissement, l'art est rentabilité, mais l'art restera toujours beauté et coup de cœur !

Art Trading & Finance


Gerhard Richter, ou la destruction créatrice

 






La destruction d’œuvres d’art, accidentelle ou volontaire, est récurrente à travers les siècles. La destruction de ses propres œuvres d’art par les grands artistes est en revanche un phénomèneassez intriguant. Comment comprendre en effet ce processus intellectuel qui aboutit à la destruction consciente et assumée de sa propre création par un peintre ?
Un des plus grands artistes vivants, Gerhard Richter, se distingue à ce point de vue avec pas moins d’une petite centaine d’œuvres ayant été sciemment abîmées et jetées par ses soins.Du reste, ces tableaux n’étaient en rien des ébauches ou des œuvres mineures puisque le Der Spiegel estime que ces tableaux –ayant souvent fait l’objet d’expositions muséales- vaudraient aujourd’hui quelque 655 million de dollars !


Né en 1932, Richter avait fui au début des années 1960,avant l’édification du mur de Berlin, sa ville natale de Dresde pour se réfugier à l’Ouest de l’Allemagne. Il devait alors entamer une série de larges toiles photoréalistessur fonds gris inspirées de photos en noir et blanc. C’est cette série qu’il prit la décision de jeter aux oubliettes, dont le navire de guerre détruit par une torpille ainsi que le portait très «pop art» de Hiltler. Ce dernier ayant une valeur historique puisque, dans l’Allemagne d’après-guerre où l’évocation du criminel Hitler et de ses méfaits relevaient du tabou, Richter avait pris le parti de braver ces non-dits afin de briser un silence qu’il considérait insupportable.
Néanmoins, la destruction de cette série fut très probablement pour l’artiste un acte de libération.
 


                      



                                            
  


Les photos que l’on peut voir là ont été prises par Richter lui-même et appartiennent à ses archives personnelles. Elles suscitent parfois le regret chez l’artiste qui a avoué récemment au Spiegel n’avoir pas dû en détruire certaines…
Par delà ces tableaux photoréalistes, Richter a en outre détruit nombre d’œuvres colorées et abstraites faisant sa marque de fabrique. Il n’est du reste pas le seul artiste majeur à agir de la sorte,au détriment de l’Histoire de l’art qui déplore la perte d’œuvres maîtresses. Cet acte relève toutefois de la liberté absolue du créateur de disposer de ses œuvres.

J’irai même plus loin en affirmant que cet infanticide serait même de nature à favoriser l’acte de création chez certains artistes !

 


Michel Santi

 

Founder

 

 

 
Maria Rodrigo Azorin


Financial Advisor


 

maria@atf.club
 


Martial Ricart

 

Senior Art Investment Advisor
 

martial@atf.club
 

 
Nada El Helou

  
Chargée d'Affaires
 


nada@atf.club
Copyright © 2017 ART TRADING AND FINANCE, All rights reserved.


unsubscribe from this list    update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp