Copy
If you can’t see this newsletter, please click here

Décembre 2019

 
Avec nos cordiales salutations
 
Michel Santi                                                                   Christian-Marc Keller
Fondateur                                                                        Fondateur

 

 
Esthétique, transmission patrimoniale et diversification : l’art trouve naturellement sa place dans tout portefeuille.

Art Trading & Finance



 Edward Hopper : l’Amérique fragile 









Nighthawks, 1942, est emblématique du style mélancolique de Hopper qui nous offre en même temps la possibilité d’être un peu voyeurs de la détresse et de la solitude de personnages dont il jette un pan de vie sous nos yeux. Personnages isolés, esseulés, ayant manifestement des problèmes communicationnels, voire émotionnels, perchés sur des tabourets d’un restaurant vide en pleine nuit, errant dans une station d’essence abandonnée, toujours dans des lieux de passage peints avec des jeux de lumière et d’ombre qui nous font tressaillir d’empathie, ou de pitié. Cette narration tragique d’Edward Hopper est, pour nous, indissociable d’une certaine époque de l’Amérique d’alors, peut-être encore d’aujourd’hui, marquée par l’angoisse et par le goût de s’isoler. Il a influencé les géants, de Hitchcock à Rothko, avec sa manière glacée de suggérer des expériences personnelles fortes, troublées, troubles.


 



Intermission, 1963, nous offre ainsi le spectacle d’une femme assise seule dans un cinéma complètement vide où Hopper nous laisse libre d’imaginer un film qui vient de se terminer, ou qui ne commencera peut-être jamais ? Qu’attend-elle ? Est-ce l‘entracte, ou une intermission d’un autre genre comme un rituel de passage dans cette vie humaine absorbée par ses pensées, happée par les soubresauts de la vie ? Hopper, qui était un reclus, nous a laissé une œuvre comme hors du temps, permettant de projeter notre propre vie sur ses toiles. Son style semble presque nous psychanalyser comme dans Western Motel, 1957 offrant à notre regard une voyageuse anonyme qui nous renvoie à note propre solitude et condition humaines au sein d’un décor qui nous est si familier : celui de notre vie quotidienne et de notre existence où nous sommes en permanence confrontés à nos vides intérieurs.  

 


 


 

 

 

 

Copyright © 2019 ART TRADING AND FINANCE, All rights reserved.


unsubscribe from this list    update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp