Copy
If you can’t see this newsletter, please click here

09 Avril 2017

 
Avec nos cordiales salutations
 
Michel Santi                                                                   Christian-Marc Keller
Fondateur                                                                        Fondateur

 

 
Votre projet : acheter une œuvre d’art, enrichir votre collection ? Contactez-nous pour un entretien personnalisé.


Art Trading & Finance


Marcel Marceau: Mimer pour la vie

 







Marcel Marceau, touché par l’horreur Nazi pour avoir perdu son père à Auschwitz, a retourné l’art du mime contre ses bourreaux. Né Mangel, il fut illuminé dès l’âge de cinq ans par les mimiques de Charlie Chaplin.

La Seconde Guerre Mondiale et ses atrocités le forcèrent à fuir les Nazis et à parcourir la France de refuge en refuge, jusqu’à ce qu’il soit hébergé par son cousin Georges Loinger, héros de la Résistance né en 1910. Dans une interview accordée en 2001, Marceau se souvenait de son cousin Loinger qui avait déclaré à cette époque que « Marcel devait se cacher un petit moment, et qu’il occupera après la guerre une place importante au théâtre ». Comment pouvait-il déjà le savoir ? En fait, dès l’enfance, Marcel avait créé un théâtre pour enfant.





En effet, Marcel Marceau distrayait grâce à son art les autres enfants contraints, comme lui, de fuir la barbarie Nazie et c’est ainsi, au fil de ses représentations, qu’il put perfectionner ses talents de mime. Il a mimé pour sa vie et pour égayer et sauver la vie des autres.

Il fut reconnu à sa juste valeur deux mois avant la Libération par un professeur qui, assistant à une de ses représentations, en fut ébloui avant de lui demander comment il s’appelait. « Marcel Marceau », devait répondre le jeune fugitif, en référence à un Général de l’épopée Napoléonienne repris dans un poème de Victor Hugo. « Quel beau nom », lui répondit le professeur qui assista ainsi à la naissance de la carrière légendaire du mime Marceau. 


                                       


Vers la fin de sa vie, Marceau travaillait encore plus, donnant environ trois cent représentations par an et quatre heures de cours par jour, afin que son art ne meure pas avec lui. Cet art dont il disait qu’il est « transitoire, éphémère car il ne dure que le moment de la représentation ».

Son spectacle célébrissime « Adolescence-maturité vieillesse et mort «, joué de nombreuses fois et regardé par des millions de spectateurs émus fut inauguré exactement au milieu de sa vie, quand il avait 42 ans. Il est là à l’apogée de son art et nous livre, en quatre minutes abstraites, toutes les nuances de la vie, de la naissance au dernier souffle.

Marcel Marceau était, avec Charles de Gaulle, le français le plus connu et le plus aimé de l’après-guerre, ne se prenant jamais au sérieux, toujours à la fois modeste et élégant. Lui qui gardait toujours le silence, souvenons-nous avec un sourire qu’il fut le seul rôle parlant dans la comédie « SilentMovie » de Mel Brooks en 1976…



                    
 
 


Michel Santi

 

Founder

 

 

 
Maria Rodrigo Azorin


Financial Advisor


 

maria@atf.club
 


Martial Ricart

 

Senior Art Investment Advisor
 

martial@atf.club
 

 
Nada El Helou

  
Chargée d'Affaires
 


nada@atf.club
Copyright © 2017 ART TRADING AND FINANCE, All rights reserved.


unsubscribe from this list    update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp