Copy

Les Enthousiasmes d'Aurélie !

Au commencement était le verbe...

Je ne saurais dire si ce sont les voyages qui me donnèrent le goût de lire, ou bien les livres qui me passionnèrent pour le voyage...
D’un poète qui conquit sa belle en lui contant des vers enchanteurs, et d’une belle qui n’avait qu’à fermer les yeux pour voyager au gré du verbe, je suis née, dans un bouquet de mots !
Mes rêves d’enfant furent bercés par les aventures d’une souris facétieuse, tout droit sortie de l’imaginaire rocambolesque de mon père, alors que ma mère nous contait Saint Exupéry et Richard Bach au coucher.
 
Un soir, je pleurai toutes les larmes de mon coeur pour un attachant Petit Prince : mon premier chagrin littéraire. Puis, Miyamoto Musashi chavira mon palpitant d’adolescente en m’entraînant sur la voie du samouraï. En classe, mon esprit buissonnier profitait de chaque fenêtre entrouverte pour s’échapper à dos de goéland et voler toujours plus haut, toujours plus loin. En chemin, il n’était pas rare de rencontrer une rose sous cloche ou un monstre sous-marin. Un rapide détour par les terres kenyanes à la recherche du Lion de Kessel s’imposait, avant de retourner au « radiateur des cancres », qui n’aurait - damned ! - aucune réponse à mon problème d’arithmétique. A moins que, allez, rien qu’un tout petit arrêt dans la fourmilière de Werber ou du côté des pyramides de Christian Jacq. Hmmm, ce parfum d’orangers en fleur qui sucrait l’air chaud ! Cachée derrière un bosquet de roseaux, je guettais les hérons cendrés et les princesses orientales en promenade… « Tu rêves !» Je sursautais.
« Non Monsieur, je forme ma jeunesse.»

Puis j’ai rencontré l’irrésistible famille Malaussène de Pennac, le trésor alchimique de Coelho, l’intarissable soif d’amour et de liberté d’Alexandre Jardin. Les livres vous propulsent dans une autre réalité où des individus de tous âges, pays ou croyances vous ouvrent leur porte pour vous livrer leurs secrets. C’est ainsi que j’aime voyager : à la rencontre d’un pays, d’une culture, d’une histoire et de l’humanité qui l’écrit quotidiennement.
Fille d’un écrivain et d’une orthophoniste, petite fille d’un imprimeur d’art et d’un acteur, je fus nourrie de soupes de lettres et de prose shakespearienne.
« La comédie, une histoire de famille ? » Combien de fois m’a-t-on posé cette question ? Et combien de fois n’ai-je su y répondre…
La petite lucarne n’était pas arrivée jusqu’à notre hameau bergeracois et les sorties au cinéma étaient fort rares, lorsqu’à 10 ans je choisis de devenir actrice.
Si atavisme il y a, ce « choix » me semble plutôt guidé par l’amour. L’amour des mots, l’amour du voyage et surtout, surtout… l’amour et l’admiration que je vouais à mon grand-père. Immense talent. Immense charisme. Immense sensibilité, planquée derrière un cynisme digne du reste…
J’ai donc choisi de dire tout haut ce que je lisais tout bas. Envers et contre tous mes doutes et mes peurs, j’ai épaulé mon baluchon et suis « montée à la capitale ». Si c’était indiscutablement la voie de mon désir, ce n’était pas celle de la facilité. Travail, foi et persévérance ont convaincu ma bonne étoile, qui m’a offert d’incarner, dix ans durant, un personnage phare dans l’une des séries préférées des français, puis du théâtre, une réalisation, d’autres tournages… Et un jour, Pierre – c’est ainsi qu’on l’appelait, « Papi » eut été un affront- a filé rejoindre les étoiles. Boum. Noir. Silence. Acouphènes…
Ce départ marqua le début d’un long cheminement pavé de questions et de doutes. Pourquoi ai-je choisi ce métier ? Choix libre ou conditionné ? Mais conditionné par quoi ? Par le besoin impérieux d’appartenir à un clan, d’être reconnue et aimée de son chef, d’être acceptée par la communauté ? L’urgence de m’extraire d’une campagne pluvieuse qui me promettait une existence bien morne ? Ou juste le rêve d’une vie immense à l’image des échappées belles à dos de goéland qui jalonnaient mon enfance ?... Certainement tout ça à la fois. J’étais faite de cette histoire, mais l’essentiel restait à construire. Qui es-tu ? Que veux-tu ? Où vas-tu ? Tant de pourquoi sans parce que… et la vie qui continue d’avancer, les enfants qui continuent de grandir… Et moi, immobile dans ma tempête intérieure.
Puis, je me suis mise à écrire. Pour déblayer les gravats. Pour enterrer les corps. Écrire pour y voir clair et bâtir un monde meilleur, convaincue d’être l’architecte de ma réalité, responsable de mon bonheur.
C’est de cette conviction et d’une profonde envie de transmettre que sont nés « Les enthousiasmes d’Aurélie ! ».
Le mois dernier, j’offrais un bout de mon univers musical, ce mois-ci je vous livre ma Book List pour voyager :

Voyages Initiatiques

- L'Alchimiste, Paulo Coelho
- La Pierre et le Sabre,Yoshikawa Eiji
- Le Messie Récalcitrant, Richard Bach
- Les 4 Accords Toltèques, Don Miguel Ruiz
- Contes à aimer, Contes à s'aimer, Jacques Salomé
- Les Dieux voyagent toujours Incognito, Laurent Gounelle
- Même lorsqu'elle avance, la rivière recule, Olivier Clerc
- Jonathan Livingston le Goëland, Richard Bach
- Le Petit Prince, Antoine de St Exupéry
- Soufi, mon Amour, Elif Shafak
- Le Prophète, Khalil Gibran

Perles d'ici et d'ailleurs...

- Enclave, Philippe Carèse
- Corps et Ame, Franck Conroy
- Les Coloriés, Alexandre Jardin
- Le Soleil des Scorta, Laurent Gaudé
- Au Bonheur des Ogres, Daniel Pennac
- Ne tirez pas sur l'Oiseau Moqueur, Harper Lee
- Chroniques de la Haine Ordinaire, Pierre Desproges
- Ce que je sais de Vera Candida, Véronique Ovaldé
- L’Odeur du Gingembre, Oswald Wynd
- Les Piliers de la Terre, Ken Follet
- Mal de Pierre, Milena Agus

Chapeau, lunettes et crème solaire !

  • Ensemble c'est Tout, Anna Gavalda
  • Les Yeux Jaunes des Crocodiles, Katherine Pancol
  • Malavita, Tonino Benacquista

Vers l'infini (et au-delà) !

  • Les Thanatonautes, Bernard Werber
  • La Prophétie des Andes, James Redfield
  • Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort, Sogyal Rinpoché

Voyager local

  • Made in Local, Raphaël Souchier

Les expériences


Apprendre la lecture rapide :

Les plus belles bibliothèques du monde

Voyager littéraire : Ces inventeurs de voyages replacent l’écrivain « dans son rôle de témoin, de guide, d’éclaireur, pour que le touriste voie au-delà des simples apparences, pour que, de son voyage, il ramène une vraie vision loin des clichés stéréotypés car les livres ou les auteurs évoqués avant son départ ou sur place, parfois même rencontrés, l’accompagneront longtemps… ».

Librairie solidaire : « Lire c’est être seul et pourtant faire partie du monde » Marie Darrieussecq

Rêve aux Lettres : « un nouveau support de lecture par correspondance, pour faire rêver les enfants en les plongeant dans une aventure personnalisée dont ils sont les héros. »

 

Agenda !


Le 4 février : Conférence animée par Vincent Avanzi, poète d'entreprise au Salon des Entrepreneurs.
« Le monde évolue et la banque s’évertue ? »
Un nouveau mariage entre l’art et l’entreprise, la poésie et le secteur bancaire. (Paris)

Du 15 au 19 février : Les ateliers d'écriture de Virginie Lou (Bédarieux - 34)

Du 17 au 20 mars Salon du livre (Paris)

=>=>=> Lancement du nouveau projet de Figures de France : « Les Editions du coeur » en partenariat avec Publishroom et Mécénat Chirurgie Cardiaque.

=>=>=> Sortie du premier roman labélisé Les Editions du Coeur : « Le Temps d'un Sourire !  », Philippe Arfeuillère.

 
Chaque jeudi à 20h35 sur France 5 :

Les Bolosses des Belles Lettres :
Madame Bovary, le Cid, Le Petit Prince, l'Odyssée d'Homère ou les Liaisons Dangereuses contées en « version jeune » par Jean Rochefort.

Depuis votre canapé

------ Ateliers d'écriture créative en ligne

------ Les 4 accords Toltèques racontés aux enfants

------  Amazon Killer :
« Cherchez sur Amazon, achetez dans une vraie librairie. »
 

En attendant de vous retrouver le mois prochain, je vous souhaite que chaque jour soit un voyage !

Enthousiastement vôtre,
Aurélie Vaneck

Share
Tweet
+1
Forward

© Figures de France – « Les Enthousiasmes d’Aurélie ! », newsletter mensuelle réalisée avec l’actrice Aurélie Vaneck et l’agence Boracay - Relations Presse, partenaire de Figures de France.