Copy
NEWSLETTER DU 11 DECEMBRE 2015
  Si l' e-mail ne s'affiche pas, cliquez ici
Forward
Tweet

Quelle justice pour l'actionnaire ? 

Quand la Bourse reste un véritable Far West


Chers lecteurs,

Il y a neuf ans très exactement, des centaines de milliers d'actionnaires souscrivaient à une offre sur les actions Natixis qui fait l'objet d'une action en justice. Deux d'entre eux ont vu leur préjudice reconnu par les tribunaux. Les autres attendent toujours le procès. Si la Bourse est l’un des marchés les plus réglementés, les actionnaires individuels ont encore aujourd'hui l’impression d’être en plein Far West. L’autorité des marchés financiers (AMF), qui tient lieu de shérif, surveille de près les intermédiaires financiers mais semble faiblir lorsqu'il s'agit de discipliner certains grands émetteurs. Les sanctions demeurent peu dissuasives. Résultat : la défense des actionnaires minoritaires reste le choc du pot de terre contre le pot de fer. Le nombre de petits porteurs, ne cesse de diminuer et comme le montre très bien Better Finance, la gestion collective est loin d'être la panacée. 

Bonne lecture

Arnaque Natixis : le procès aura-t-il lieu ?

L'Adam a porté plainte contre Natixis, filiale de BPCE en mars 2009, pour informations trompeuses, présentation de comptes inexacts et distribution de dividendes fictifs. Une seconde plainte a ensuite été déposée en mai 2010 avec constitution de partie civile. La nomination d'un nouveau juge d'instruction laisse craindre de nouveaux délais au mieux et au pire un non-lieu. Lire ici 

Minoritaire/Emetteur : le pot de fer contre le pot de terre

La difficulté des minoritaires à faire respecter leurs droits vis à vis des émetteurs entretient un climat de suspicion en Bourse. L'AMF adopte vis à vis d'eux la "tactique de la boîte noire". Le médiateur offre une voie trop étroite pour résoudre les litiges avec les sociétés cotées. Tandis que les marathons judiciaires épuisent les plaignants et leurs avocats. Lire ici 

Investir via un fonds indiciel peut nuire à votre épargne

Alors qu'en France, il est question de remettre au goût du jour le vieux projet de retraite par capitalisation, l'étude publiée par Better Finance sur les performances de l’épargne en Europe interpelle. Elle fait sérieusement douter de l’intérêt de la gestion indicielle collective qui représente pourtant la plus grande partie des actifs des fonds de pension .Lire ici

Et sur Deontofi.com : "Peut-on faire confiance aux fonds de PME FCPI pour réduire ses impôts ?"


Faut-il souscrire avant la fin de l'année, à des fonds d’investissements dans les PME non cotées, de type FCPI ou FIP, pour réduire vos impôts ? Quels sont les atouts et les faiblesses de ces fonds destinés à financer les start-ups et les transmissions d’entreprises ? Les FCPI et les FIP tiennent-ils leurs promesses ? Peut-on récupérer son argent ? Deontofi.com dévoile l’envers du décor.

Lire ici l'article de Gilles Pouzin
Copyright © 2015 SPHERE FINANCE PUBLICATIONS