Copy
NEWSLETTER DU 23 DECEMBRE 2015
  Si l' e-mail ne s'affiche pas, cliquez ici
Forward
Tweet

Grogne sur les rémunérations  

L'année 2016 sera encore agitée


Chers lecteurs,

En changeant son modèle de retraite chapeau, Peugeot a voulu montrer que les dirigeants étaient capables de partager le gâteau avec les salariés. Voilà qui mérite toutefois d'y regarder de plus près : une retraite à prestations définies remplacée par un régime à cotisations définies... s'agit-il vraiment d'un sacrifice patronal ? Pas si sûr.
En attendant, la loi Macron qui a donné un tour de vis symbolique aux retraites chapeaux, a surtout appuyé sur l'accélérateur d'actions gratuites en allégeant la fiscalité des hauts salaires sur ces bonus. S'ensuit une débauche de futurs plans d'attribution dans les sociétés cotées, votés à l'aveugle par des actionnaires de plus en plus dubitatifs. Chez Alstom et Scor qui présentaient vendredi 18 décembre en AG, des résolutions sur ces actions dites "de performance", la contestation a été bien réelle avec 21 % de votes "contre" dans les deux cas. Ce qui traduit le désaveu d'une partie des investisseurs. Assisterons-nous au "Printemps des minoritaires" ?
Le Haut Comité de Gouvernement d'entreprise qui bouclait son guide d'application du rapport Afep-Medef vendredi dernier, serait bien inspiré de donner des instructions de modération pour éviter de nouveaux abus.

Bonnes fêtes

Les vrais scores du "say on pay", selon Proxinvest

La contestation grandissante des rémunérations via des scores d’approbation du Say on pay en recul, a marqué les AG de 2015. Les calculs auxquels s’est livré Proxinvest montrent qu’en apparence, le vote consultatif sur la rémunération des dirigeants a obtenu des scores qu’on peut encore qualifier de très bons, mais que la réalité de l’approbation par les minoritaires est bien plus nuancée. Lire ici 

Actions gratuites : le cadeau de Noël signé Macron

Les assemblées générales convoquées depuis la Loi Macron d’août 2015, auront bientôt approuvé la distribution de 1,6 milliard € d’actions gratuites destinées principalement aux dirigeants d’entreprises cotées ainsi qu'à leurs collaborateurs. Et le chiffre devrait tripler voire quadrupler d’ici juin 2016. C’est plus de bonus pour les équipes dirigeantes et moins de recettes fiscales pour l’État. Lire notre enquête

OPRA Alstom : faut-il apporter ses actions ?

Après l’accord de ses actionnaires en assemblée générale le 18 décembre dernier, Alstom, réduit à sa branche transport, va racheter près de 30 % de ses propres actions avec l’argent issu de la vente de sa branche énergie à General Electric. L’OPRA Alstom démarre ce 23 décembre pour se terminer le 20 janvier. Nous expliquons comment profiter dans les meilleures conditions de cette opération inhabituelleLire ici

Et sur Deontofi.com : Les escrocs du trading au bal des ventouses, faux reportage et pubs racoleuses

Toutes les supercheries sont bonnes pour traquer l'épargne crédule. C’est la spécialité des escrocs du trading Forex et de quelques autres margoulins faisant miroiter des rêves ou jouant sur la peur de leurs proies naïves, pour les attirer dans leur toile et aspirer leurs économies.
Le site de déontologie financière de Gilles Pouzin vous fait visiter une petite galerie de publicités destinées à racoler sur Internet les épargnants les plus vulnérables. 

Lire ici
Copyright © 2015 SPHERE FINANCE PUBLICATIONS