Copy
AEFNB – Association des enseignantes et des
enseignants francophones du Nouveau-Brunswick
Voir ce courriel dans votre navigateur

Résumé du CA d’octobre

Bonjour <<Prénom>>,

Les membres du CA de l’AEFNB étaient de retour à Fredericton les 23 et 25 octobre derniers pour leur première rencontre de l’année scolaire 2019-2020. La journée du 24 octobre était réservée à la tenue de la réunion du conseil d’administration de la Fédération des enseignants du Nouveau-Brunswick (FENB). Un ordre du jour fort étoffé attendait les membres du CA de l’AEFNB, alors que leur dernière réunion remontait à avril 2019 et que de nombreux dossiers ont gardé occupée l’Association.

Parmi les éléments ayant fait l’objet de discussions, retenons les Services de mieux-être et de counseling, les communications entourant le 50e anniversaire de l’AEFNB, les services offerts aux nouveaux arrivants, la création d’un conseil d’intérêt professionnel et la révision de quelques politiques internes. Les membres du conseil d’administration ont également accueilli le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance (ÉDPE) pour discuter, entre autres, du Sommet sur l’éducation tenu à Fredericton du 16 au 18 octobre derniers.

Bienvenue aux nouveaux membres du CA et merci de votre engagement!

À gauche, le président de l’AEFNB, Gérald Arseneault et à droite, Guillot Diotte.
Assister à une rencontre du conseil d’administration représentait une toute première pour Guillot Diotte (Cercle 41), qui entame un mandat de trois ans cette année. Le président de l’AEFNB, Gérald Arseneault, a également souhaité la bienvenue à Éric Godin (Cercle 13S) et à Ian Arseneault (Cercle 51), qui commencent officiellement leur mandat triennal à titre de membres du CA. Ils avaient assisté aux trois rencontres de l’an dernier, mais comme substituts. Comme se veut la tradition, une épinglette en argent leur a été remise en début de réunion.

Visite du ministre et du sous-ministre de l’ÉDPE

M. Dominic Cardy, ministre de l’ÉDPE et M. Gérald Richard, sous-ministre de l’ÉDPE, ont été invités à rencontrer les membres du CA le 23 octobre pour faire le point sur quelques dossiers, y compris le Sommet sur l’éducation et le Livre vert. Pour plus d’une heure, l’auditoire a eu la chance de s’exprimer, de formuler des interrogations et des préoccupations et de partager des recommandations en vue de la réforme souhaitée par le gouvernement. Les invités ont prêté une oreille attentive aux doléances des membres du CA et se sont engagés à maintenir les canaux de communications ouverts. M. Cardy s’est notamment engagé à répondre aux questions des membres qui lui seront acheminées de vive voix ou par courriel.

L’AEFNB tient à rappeler à ses partenaires en éducation, dont le MÉDPE, qu’elle priorise la collaboration, la confiance et la collégialité dans toute démarche visant à apporter des changements de taille au système scolaire. Dotée d’un solide réseau de professionnelles et de professionnels et d’une structure représentative ayant fait ses preuves depuis plus de 50 ans, l’Association compte tirer profit de son influence et de son expertise du terrain pour favoriser des conditions d’apprentissage et d’enseignement optimales.

Des présidents qui font tomber des murs…

Les équipes de l’AEFNB et de la New Brunswick Teachers’ Association (NBTA) en sont témoins au quotidien; il existe entre Gérald Arseneault et Rick Cuming, respectivement président de l’AEFNB et de la NBTA, une grande complicité propice à l’intensification de riches dialogues. Si les structures associatives de la profession enseignante au Nouveau-Brunswick sont en grande partie organisées en fonction de la langue d’enseignement, il n’en demeure pas moins que les deux organisations joignent continuellement leurs forces pour faire progresser les conditions d’enseignement et d’apprentissage.

Au cours du CA, les porte-paroles officiels du personnel enseignant ont tous deux franchi le mur divisant les salles de réunion afin de saluer les membres de l’association homologue. La portée de ce geste hautement symbolique invite les membres des assemblées délibératives à intensifier la collaboration interorganisationnelle au profit des quelque 8000 membres des associations.

Les Services de mieux-être et de counseling (SMEC) de l’AEFNB

L’annexe J de la Convention collective du personnel enseignant précise les modalités de mise sur pied d’un « programme de conseillers professionnels pour enseignants dont l'objectif principal [est] d'assurer du counselling individuel et collectif aux enseignants et aux membres de leur famille (conjoint et enfants) ». Les SMEC sont jugés d’une importance capitale pour le bien-être global du personnel enseignant. Afin d’assurer leur viabilité et l’affectation des ressources nécessaires à leur bon fonctionnement, un plan de revitalisation a été adopté par le CA et l’AEFNB mettra en branle une série de mesures, en collaboration avec de nombreux partenaires, au cours des prochains mois.

Partenariat avec l’Université de Moncton

Dans l’ordre habituel : Bernard Lord, coprésident de la campagne de financement Évolution; Jacques-Paul Couturier, recteur et vice-chancelier par intérim de l’Université de Moncton; Gérald Arseneault, président de l’AEFNB; Lucie Martin, présidente sortante de l’AEFNB, Lise Hébert, directrice générale adjointe par intérim de l’AEFNB, Isabelle Léger et Mathieu Arsenault, respectivement vice-présidente aux affaires académiques et président de l’Association des étudiants et étudiantes de la Faculté des sciences de l’éducation; Marianne Cormier, doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation; Gilles Saulnier, directeur de la pédagogie et des affaires éducatives de l’AEFNB; Norma Sippley, membre du CA de l’AEFNB; Jonathan Landry, directeur de la recherche à l’AEFNB, Gérard Snow, directeur général adjoint de l’AEFNB (1970 à 1975); Sylvain Lavoie, directeur des communications stratégiques et des affaires publiques de l’AEFNB et Marcel Larocque, directeur général par intérim de l’AEFNB.
L’AEFNB est fière d’avoir contribué à la campagne de financement Évolution et de s’être associée à la Faculté des sciences de l’éducation (FSÉ) de l’Université de Moncton.

Parmi les bénéfices que les membres de l’AEFNB pourront tirer, notons qu’une salle d'étude située au Centre de ressources (local B-003) de la FSÉ portera désormais le nom de Salle AEFNB. Tous les membres de l’AEFNB recevront une carte de bibliothèque du Centre de ressources pédagogiques et un accès gratuit et convivial aux ressources de ce centre.

L’AEFNB profitera également de ce partenariat pour renforcer sa visibilité et son rayonnement. L’Association deviendra membre de l’Ordre de la Chancelière de l’Université de Moncton avec les avantages particuliers qui en découlent. L’entente prévoit la création du Fonds de bourses AEFNB de l’Université de Moncton.

Nouveau programme d’insertion professionnelle du personnel enseignant

Lors de la rencontre du CA de février 2018, les membres avaient voté en faveur de l’actualisation du programme d’insertion professionnelle (PIP) du MÉDPE. À la suite de nombreuses démarches auprès des intervenants concernés et d’une collaboration étroite entre le Ministère, les districts scolaires, l’Université de Moncton et l’AEFNB, un comité a été mis en place et s’est attelé à réviser le PIP lors de la dernière année scolaire. Le nouveau PIP, implanté depuis septembre 2019, se veut plus flexible, précis et rigoureux tout en répondant plus efficacement aux besoins exprimés par le personnel enseignant. Un plan d’action à moyen et long terme a également été préparé par le comité pour assurer un accompagnement adéquat du personnel enseignant, des mentors et des directions d’école. Des outils, des guides et des ressources pourraient être conçus afin d’optimiser l’efficacité du programme, d’effectuer des suivis et d’améliorer les mécanismes de communication.
Tous les trois ans, l’AEFNB révise son plan stratégique et l’actualise dans le but de cibler de grandes orientations et des actions concrètes pour faire progresser les enjeux de l’heure. Bien que les objectifs qui ressortent du plan stratégique demeurent toujours conformes aux missions, aux visions et aux valeurs de l’AEFNB, les mesures à prendre et les initiatives à implanter diffèrent continuellement selon l’évolution des dossiers propres au champ de l’éducation en français au Nouveau-Brunswick.

Après avoir été avalisé par les membres du bureau de direction en septembre dernier, le plan stratégique triennal a été présenté au conseil d’administration. Le plan comprend trois orientations principales : la réussite éducative et l’innovation pédagogique pour l’épanouissement des élèves, des conditions gagnantes d’apprentissage et de travail pour un personnel enseignant épanoui et l’éducation comme pivot de la vitalité linguistique et culturelle francophone pour l’épanouissement de la collectivité. Les membres du CA sont invités à l’analyser en détail et à partager les informations aux membres de leur cercle.

Congrès provinciaux de l’AEFNB

Le Congrès provincial 2019 de l’AEFNB est à peine terminé que déjà l’équipe de l’AEFNB s’affaire à planifier la logistique de ce prochain évènement de taille, qui aura lieu dans le District scolaire francophone Nord-Est (Caraquet).

Énoncés de principe

Stéphanie Babineau, présidente du comité des énoncés de principe et enseignante de l’école L’Odyssée au Cercle 13M, a expliqué la procédure relative à la modification des huit énoncés de principe révisés cette année. Comme d’habitude, les membres du conseil d’administration feront une analyse détaillée de ces changements avec les membres de leur cercle respectif. La version révisée et finale de ces énoncés de principe sera adoptée lors du conseil d’administration de février.

Prière de consulter la révision proposée des énoncés et de faire part de vos commentaires au membre du conseil d’administration de votre cercle.

Rapport des vérificateurs

Louis-Paul Savoie, associé à la firme Boudreau Albert Savoie de Dieppe, a présenté le rapport des vérificateurs qui contient les états financiers vérifiés de l’AEFNB pour l’exercice terminé le 30 juin 2019. Il mentionne que les fonds de l’AEFNB sont en très bon état et respectent les politiques de l’Association. À cet égard, le déficit anticipé au budget de l'exercice 2018-2019 pour le fonds de fonctionnement se chiffrait à 15 844 $; au 30 juin 2019, l'AEFNB accuse plutôt un surplus au fonds de fonctionnement de 19 456 $ avant transfert.

TPD 2020

L’AEFNB, la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick (FJFNB) et le MÉDPE joignent leurs expertises respectives et leur passion pour l’éducation afin d’organiser le 11e Tournoi provincial de débats qui se tiendra, cette année, à l’École Mathieu-Martin de Dieppe du 7 au 9 février 2020 (du 14 au 16 en cas d’annulation). On peut déjà affirmer qu’il sera encore possible de voir les élèves des écoles secondaires faire preuve d’une éloquence exceptionnelle appuyée d’argumentations très poussées.

Modification de politiques et du règlement intérieur

Le CA a, entre autres, procédé à la modification du chapitre C-16 (Politique relative aux communications – Médias sociaux) et du Chapitre C-3, article 10 (Politique relative aux comités) des politiques internes. Suivant un avis légal, l’assemblée a aussi annulé les modifications apportées à l’article 8 du règlement intérieur par la CA de l’an dernier.  Ainsi, il n’y aura pas de deuxième vice-présidence et le poste de présidence sortante demeure en vigueur. L’AEFNB salue la compréhension de Nadine Ross, nommée deuxième vice-présidente en mai dernier, mais qui ne pourra jouer ce rôle, et souhaite une bonne année à sa présidente sortante, Lucie Martin. Veuillez visiter le site intranet de l’AEFNB pour faire la lecture de ces politiques.

Création d’un CIP

À la demande d’un groupe d’intérêt, soit celui des conseillères et conseillers en orientation, le CA s’est penché sur la possibilité de créer un nouveau conseil d’intérêt professionnel. Conformément au paragraphe 29 c) de la Loi constitutive et à l’article 12 du règlement intérieur de l’AEFNB, tout groupe de membres de l’AEFNB peut formuler une demande auprès du CA en vue de créer un CIP, pourvu que cette demande soit accompagnée d’au moins vingt-cinq noms de membres. La requête étant recevable et le besoin jugé nécessaire, le CA a voté en faveur de la création de ce CIP, qui verra donc le jour en septembre prochain.

AEFNB

650, rue Montgomery, C. P. 712
Fredericton, Nouveau-Brunswick
Canada E3B 5B4


T > 506 452-8921
F > 506 452-1838
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Site Web
Copyright © 2019 Association des enseignantes et des enseignants
francophones du Nouveau-Brunswick, Tous droits réservés.

Désinscription de l'iMédi@ de l'AEFNB    Mise à jour de vos préférences