Copy
Newsletter n°6 - Cie Filalo !
View this email in your browser

Les Montagnes
Avoir froid enfin la nuit
Dormir au calme
 
Monter
Descendre
Pas beaucoup de voitures sur les routes
La 2CV s’en sort bien
Plus de 3000 km en arrivant en Bulgarie
 
Voir un premier festival à Gela
Musiques folkloriques bulgares
Les danses que tout le monde danse
La cornemuse
Les chants de femmes
Les pétards qui éclatent dans les oreilles toute la journée
Les gens qui m’offrent de la rakya, à manger
Et font chanter leur fille pour que je l’enregistre
 
Rencontrer Shira et Suress
Ils m’invitent à passer les voir chez eux à Plovdiv
Elle est israélienne et il est népalais
A Plovdiv, ils m’accueillent
On discute beaucoup d’Israël, du conflit, des coutumes, du Népal, des castes…
Ils ont beaucoup voyagé
Ils m’indiquent les endroits dans la ville pour me renseigner sur mon projet
Je vais à l’académie de musique
Il y a un séminaire sur les musiques et instruments folkloriques bulgares,
Je rencontre Caroline, suisse-allemande,
Elle chante des chants bulgares avec un chœur dirigé par Desislava Stefanova, chanteuse bulgare
Avec Caroline on s’entend bien
Son chœur va aussi à Koprivchtitsa pour le festival
 
En route pour Koprivchtitsa
Où je retrouve Diana, Arnaud et Bernard
On passe les trois jours ensemble
Les concerts,
Les mamies qui chantent costumées,
Les groupes de danseurs costumés,
Les pastorales,
Le jury qui note,
La danse du feu,
Les pétards qui pètent toute la nuit,
Les fanfares…
Diana m’explique cette chanson, cette tradition, ce mot…
Puis on enregistre une première interview
On finira à Marseille
Je prends contact avec Desislava pour organiser un rendez-vous
J’enregistre Caroline et une autre choriste du chœur suisse
Bernard me dit qu’il connaît une chanteuse du côté de Varna, Irina
On essaie de joindre Irina
Diana me propose de joindre Magdalena, une autre chanteuse qui est à Blagoevgrad
 
Reprendre la route pour la mer Noire,
Peut-être que j’aurai un rendez-vous avec Irina,
Je peux aller chez Bernard du côté de Varna
 
Sur la route
Des montagnes,
Des rivières,
Des sources d'eau potable,
Je m’arrête pour dormir dans un champ
Le paysan arrive
Je ne parle pas bulgare mais il me propose un repas et un lit
Je reste dans son champ pour la nuit
 
Sur la route,
Dans les villages de montagne les jeunes filles se moquent de ma voiture
Les hommes m’applaudissent
Sur la route,
Des voitures me doublent avec le téléphone pointé sur moi
S’arrêtent sur le côté pour me filmer
Sur la route,
Les policiers rigolent en me voyant passer
Quand je m'arrête, on attend que je ne sois plus là pour examiner la 2CV et se prendre en photo avec,
Sur la route,
Des trous,
Des calèches à un ou deux chevaux,
Sur les pistes,
Dans les champs,
La 2CV s’en sort très bien.
 
Et elle n'est toujours pas à vendre…!
 
A Koprivchtitsa
Mes voisins musiciens
Vadrouilleurs voyageurs
Américains
Italiens
Bulgares
Grecs
Anglais
Espagnols
Le dernier soir ils jouent
On chante
 
Certains vont du côté de Varna
On se retrouve sur une plage sauvage
Une plage longée de tentes et de camping-cars
Avec accès par 5 km de piste
On pêche des moules sauvages
On fait des feux
On chante
On joue
 
Je reprends la route
Dans le village perdu de Bernard
Des maisons sans deuxième étage
Des maisons avec des trous dans le toit
Des poules
Des chèvres
Des chevaux en liberté
Des lapins
Des calèches
Je demande « la maison du français »
Un homme m’y conduit en scooter
 
Gela et Plovdiv
 
J’arrive à Chiroka Loka à côté de Gela après deux jours dans les montagnes et petits villages. Je rencontre assez vite Shira et Suress qui reviennent du festival et qui me proposent de passer les voir chez eux si Plovdiv est sur ma route.
Le Festival dure deux jours, pour y accéder, c’est une piste pleine de boue.
Il y a une scène, beaucoup de monde, tout le monde danse ensemble, les jeunes, les vieux, les enfants. Et j’ai des frissons en les voyant. Ils ne se connaissent pas. Ils connaissent tous les pas.
Je continue vers Plovdiv où je gare ma voiture dans la rue de Shira et Suress. Je dors là quelques nuits, on mange ensemble, on discute.
La journée je vais dans le centre, à l’académie de musique où je rencontre Caroline et le Chœur suisse qui chantent des chants bulgares et sont en tournée en Bulgarie.
Ils répètent dans un parc et j’essaie d’enregistrer mais la répétition n'est pas bonne.
Ils vont aussi à Koprivchtitsa. 
 
Koprivchtitsa
 
Koprivchtitsa est le plus important festival de musique folklorique bulgare. Tous les chanteurs et musiciens viennent faire une prestation notée par un jury. A la fin les meilleurs rejouent. Le festival est gratuit. Les mamies chantent des chants de leur village. Elles sont toutes costumées comme la tradition de leur village le veut. Trois jours de musique bulgare. Diana m’explique quelques chants, elle danse avec les autres. Nous, on regarde.  Puis avec Diana on enregistre une première interview. Elle me raconte comment elle est arrivée en France et son parcours avec la musique, le théâtre et la musique bulgare. 
On décide d’enregistrer plus à Marseille après mon retour.
Je retrouve Caroline la jeune suisse et j’écoute leur concert. Ils sont bons.
Grâce à Caroline, je rencontre Desislava Stefanova sa chef de chœur. Elle me donne son numéro pour la joindre après le festival et prendre rendez-vous.
Avec Caroline et une autre choriste on enregistre quelques chants et une petite interview.
 
Du côté de la Mer Noire
 
Je suis arrivée depuis quelques jours chez Bernard. Il se construit une maison avec un studio d’enregistrement à Venelin. Petit village un peu dans les terres au sud de Varna.
Avec Bernard, on parle des Balkans, de leur histoire. Mais aussi de musique, de chant, des instruments traditionnels, de ses voyages dans les Balkans.
Bernard me dit qu’Irina est d’accord pour me rencontrer à Varna.
Diana me rappelle pour me donner un rendez-vous avec Magdalena à Blagoevgrad.
J’ai Desislava au téléphone pour prendre rendez-vous à Stara Zagora.
 
La semaine prochaine, j’ai trois rendez-vous au trois coin de la Bulgarie…



 
Newsletters déjà parues :
Newsletter n°1 - Filalo !
Newsletter n°2 - Filalo !
Newsletter n°3 - Filalo !
Newsletter n°4 - Filalo !
Newsletter n°5 - Filalo !
Share
Tweet
Forward
+1
Copyright © *2015*, All rights reserved.

Our mailing address is:
*ciefilalo@gmail.com* 

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list