Copy
Newsletter n°9 - Filalo !
View this email in your browser


Lecce - Cantieri Teatrali Koreja


J’arrive à Lecce le 1er octobre, attendue par Silvia Ricciardelli au Théâtre Koreja. Là, je peux mettre la 2CV dans la cour du théâtre, Silvia me donne les clefs du bâtiment qui donnent accès aux loges, aux douches et toilettes.
Je rencontre toute l’équipe du théâtre, et j’assiste à des répétitions ainsi qu’à la première représentation de leur dernière création/production.
Au fil des jours, j’investis les lieux, je sors le piano dans une salle libre, je travaille le piano et pour remercier le théâtre et l’équipe de leur accueil je joue quelques chansons.
Silvia me donne le contact de Luigi Chiriatti président de la Notte della Taranta, le plus gros événement de musique traditionnelle dans les pouilles.
J’ai rendez-vous avec Luigi, qui à son tour me donne le contact de plusieurs chanteuses que je peux rencontrer dont Ninfa Giannuzzi et Enza Pagliara.
Entre temps je découvre les Faraualla que je vais voir en concert et je me rends compte que j’ai un problème de batterie de nouveau. L’alternateur ne charge plus la batterie, après conseils de «Benoit Assistance » je change le circuit en cuivre sur l’alternateur qui avait trop chauffé…


 


Faraualla - Corato


Je vais à 200km au nord de Lecce dans les alentours de Bari pour une interview et un concert des Faraualla. C’est un groupe de 4 femmes  qui chantent a capella et composent des polyphonies: Gabriella Schiavone, Teresa Vallarella, Maristella Schiavone, Serena Fortebraccio. Elles font un travail sur les musiques « ethniques » et s’inspirent des musiques traditionnelles et de leurs instruments. Elles chantent aussi dans leur dialecte bien qu’elles aient inventé une langue pour leurs chansons. C’est un travail de polyphonie rythmique très intéressant. Nous faisons l’interview juste avant le concert et elles me proposent d’enregistrer le concert directement sur la table de mixage.
Le village de Corato est en fête, quelques concerts, un marché… Je dors dans une rue du centre et retourne le matin au théâtre.
 
 


Enza Pagliara - Lecce


Je rencontre ensuite Enza Pagliara dans le parc à côté de chez elle. Nous buvons un café puis nous enregistrons son parcours. Deux jours plus tard nous nous voyons une seconde fois chez elle pour enregistrer des chansons. Enza est née dans les oliviers et les chants de travail. En ce moment, au village d’origine d’Enza, les familles doivent payer pour faire enlever leurs oliviers qui sont malades. C’est une somme considérable par arbre. Enza a écrit un texte qu’elle me lit et que j’enregistre.
Je voudrais partir mais l’orage et la tempête commencent, elle m’invite à manger…

 


Ninfa Giannuzzi - Calimera


Ninfa habite à Calimera, un village à 20km au sud de Lecce. Je vais chez elle pour une première interview. On enregistre deux heures de discussion, elle me donne trois de ses albums. Le premier réunit des chansons traditionnelles arrangées d’Amérique du sud et de Méditerranée.
Ninfa veut me montrer la mer où elle a une maison. On y va. On décide de se revoir pour enregistrer quelques chansons au piano et au tambourin.
Ninfa me laisse les clefs de sa maison au bord de la mer en attendant qu’elle se libère pour enregistrer les chansons.
Finalement on se revoit chez elle pour enregistrer et elle m’invite à rester pour le repas de midi. 


 


En route pour Bologne

Je  prends la route pour Bologne où je vais rencontrer une des chanteuses du groupe Assurd, un groupe de trois chanteuses de polyphonies de Naples et du Sud de l’Italie…



 

Newsletters déjà parues 
Newsletter n°1 - Filalo !
Newsletter n°2 - Filalo !
Newsletter n°3 - Filalo !
Newsletter n°4 - Filalo !
Newsletter n°5 - Filalo !
Newsletter n°6 - Filalo !
Newsletter n°7 - Filalo !
Newsletter n°8 - Filalo !
 
Copyright © 2015 Filalo !, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list

Email Marketing Powered by Mailchimp