Copy
Logo Change Factory
Je vous en ai déjà parlé dans un précédent édito, l’isolement du confinement m’a fait me tourner vers le nouveau monde de la communauté en ligne, j’ai cité Discord et Twitch, où j’ai rencontré des personnes drôles, intéressantes et bienveillantes de tous âges et de tous horizons. Lorsque la personne qui nous rassemblait a décidé d’arrêter de streamer, j’ai commencé à le faire avec un ami. Nous nous connections pour jouer à des jeux, la petite communauté nous regardait et rigolait entre elle et tout se passait fort bien. Puis nous avons atteint le nombre de followers minimum requis pour obtenir une affiliation Twitch, ce qui veut concrètement dire que nous pouvions commencer à gagner de l’argent avec nos streams. Initialement enchantée, et convaincue que je ne changerais pas ma manière de faire, j’ai pu observer la dynamique évoluer et l’ami avec qui je streamais accuser le coup de manière assez brutale.

A partir de quand et dans quelle mesure devenons-nous redevables ? Je pense que beaucoup sous-estiment le travail qui se cache derrière un live « où on est payé à jouer à des jeux », ainsi que le coût psychologique d’une telle exposition. Un vrai déséquilibre se crée dans les attentes des deux côtés, ainsi qu’une fausse impression de connaître le streamer alors qu’on n’assiste qu’à un spectacle en quelque sorte. Le tout exagéré et disproportionné par la crise qui nous empêche d’avoir des relations sociales plus « normales », et le fait que cette bulle informatique ne devienne notre unique univers.

Si l’on savait lire les codes et se préserver « IRL », dans la vraie vie, c’est une tout autre histoire que d’apprendre à le refaire derrière un écran. Le fait de se voir soi-même tout le temps, la conscience d’être filmé, la représentation que cela entraîne et la distorsion des émotions qui deviennent dures à lire participent, à mon avis, à la « zoom fatigue » et au sentiment de détresse que l’on peut ressentir, coincé derrière son écran. Si vous souhaitez en parler, promis, on ne vous forcera pas à allumer la caméra.
Florent Steyaert
À retenir  ──
Vous avez bien 5 minutes pour lire l'une de ces infos ?
Parentalité & télétravail, l'exemplaire Nouvelle-Zélande

Saluée dans le monde entier pour sa gestion exemplaire de la crise sanitaire, la Nouvelle-Zélande l'est également pour son modèle de société progressiste. Le gouvernement a pris un ensemble de mesures et de dispositifs législatifs afin de faciliter la vie des familles et des salariés. WTTJ se penche sur les leçons à retenir du modèle néo-zélandais et de l'impulsion progressiste de la Présidente, Jacinda Ardern.

 
Lire - 5 min 🕓
Retour au bureau des géants de la tech dans la Silicon Valley

Très souvent pris en exemple pour leur mode d'organisation flexible et donnant une place importante au télétravail, les géants de la tech semblent pourtant revenir progressivement sur leurs annonces en début de crise, à l'image de Google, Twitter, Facebook ou Amazon, qui se semblent plus convaincus par le 100% télétravail. Ce changement de discours est fortement lié à la bonne avancée de la campagne de vaccination aux États-Unis. Précisons qu'à l'époque de l'annonce, nous n'avions aucune perspective précise sur l'arrivée des vaccins.
Au-delà de l'exemple, faut-il y voir une tendance globale d'un retour au bureau massif dans les entreprises ?
Lire - 6 min 🕓
L'importance de la direction de l'innovation

La crise sanitaire a accéléré un changement de paradigme pour un très grand nombre d'entreprises, les poussant à repenser et à déployer une nouvelle forme de résilience et d'innovation ouverte, en combinant ses forces internes et se nourrissant des compétences externes. Et cette construction de l'innovation implique des changements profonds dans l'évolution des stratégies, des pratiques et de la culture des entreprises.  Quelle place pour l'innovation en ces temps d'incertitudes pour les organisations ?

Lire - 5 min
Comment aider vos équipes à déconnecter en télétravail ?
Une récente enquete de l’Ugict-CGT, réalisée avec la Dares début mai 2020, souligne que 40% des encadrants constatent une augmentation importante de leur charge de travail et du temps qui y consacré. Si le droit à la déconnexion est inscrit dans le code du travail depuis 2017, le chemin vers son application est encore laborieux. Ce droit s'impose comme un garde-fou pour veiller à la santé, l'engagement et à la productivité des équipes mais pose également un nouveau défi aux entreprises.
Lire - 10 min 🕓
La formation de la semaine ──
 
Les besoins et les souhaits des apprenants évoluent très vite, poussant les formateurs à expérimenter de nouvelles approches. Le développement des neurosciences, la généralisation du distanciel ainsi qu'un monde professionnel nécessitant sans cesse de renouveler ses compétences invitent également à repenser les modes d'apprentissage. Cette formation explore les dernières découvertes et mutations dans le domaine pour vous permettre de rester au plus près des besoins de vos cibles.
Découvrir la formation
Etude de cas - Employee Advocacy
 

Comment se dessine un programme d'Employee Advocacy et quels résultats concrets en attendre ? Nous vous proposons d'en savoir plus à travers un exemple complet : en 2015, l’Oréal a souhaité faire monter en compétence ses directeurs RH face à un monde qui requiert de plus en plus de connaissances liées au numérique. Change Factory a participé à la mise en place et à la définition de cette opération visant à valoriser la marque employeur de l'entreprise et à accélérer l’acquisition de connaissances et de compétences digitales.

Télécharger l'étude de cas
Le truc cool ──
 
Toute dose d'optimisme en ces temps est bonne à prendre. Et y'en a plein dans cette newsletter centrée sur l'optimisme, la curiosité et la culture générale.
Découvrir
La newsletter vous plaît ? Si une bonne âme vous l'a partagée, inscrivez-vous pour la recevoir toutes les semaines.

 
Votre avis ──
Si vous avez lu jusqu'ici, vous pouvez peut-être nous aider à nous améliorer et ainsi vous proposer une newsletter à la hauteur de vos attentes et vos envies !
Cette newsletter était plutôt ?
😍 Intéressante
😕 Bof, j'ai rien appris
💩 À côté de la plaque
👀 Je n'ai pas d'avis, mais j'aime bien répondre aux sondages

Si vous avez des suggestions, n'hésitez pas à répondre directement à cet email. 
Merci. 
Bonne journée <<Prénom>>
 
LinkedIn
Twitter
Website
Copyright © 2018 Change Factory, tous droits réservés.
Vous recevez cette newsletter parce que nous avons envie de (continuer à) vous accompagner.

☕️ Notre adresse :
WeWork
33 rue La Fayette
Paris 75009
France

Vous ne souhaitez plus recevoir nos newsletters ?
Ça nous fait mal au coeur de vous donner le lien de désinscription, mais c'est par là.