Copy
Si vous avez des difficultés pour visualiser ce message, consultez la copie web

Votre lettre Innate en actions
#52 | Janvier 2017

Bonjour

Toute notre équipe est heureuse de vous retrouver en ce début d’année et nous vous présentons, ainsi qu’à vos proches, tous nos vœux pour 2017.

L’année démarre pour Innate Pharma avec l’entrée en fonction de Mondher Mahjoubi, nouveau Président du Directoire. Il succède à Hervé Brailly qui devient Président du Conseil de Surveillance.

La Société a également annoncé ce matin avoir reçu un paiement d’étape de la part de son partenaire Bristol-Myers Squibb dans le cadre du contrat de licence de lirilumab.

Le début d’année étant aussi la saison des bilans, nous vous présentons un panorama des indications approuvées pour les différents anti-PD-1/PD-L1 actuellement commercialisés.

Vous retrouverez en fin de lettre une synthèse de l’année boursière d’Innate Pharma, les prochains rendez-vous investisseurs ainsi que le calendrier financier 2017.

Nous avons aussi le plaisir de vous inviter à découvrir la nouvelle identité graphique de notre site Internet.

En vous remerciant de votre fidélité, nous vous souhaitons une bonne lecture.
L’équipe Innate en Actions

À LA UNE : MONDHER MAHJOUBI DEVIENT LE NOUVEAU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE D’INNATE PHARMA

> 19 décembre : Mondher Mahjoubi a été nommé Président du Directoire d’Innate Pharma. Il succède à Hervé Brailly qui devient Président du Conseil de Surveillance. Cette évolution du management d’Innate Pharma répond à notre ambition de faire de la Société une biopharma intégrée.

Médecin cancérologue de formation, le Dr Mondher Mahjoubi était jusqu’à présent Vice-Président et Directeur de la stratégie oncologie chez AstraZeneca où il a structuré tout le groupe et la stratégie oncologie d’AstraZeneca/MedImmune, aboutissant au développement et à l’approbation rapide (moins de 3 ans) de deux nouvelles molécules dans les cancers du poumon et de l’ovaire (respectivement Tagrisso® et Lynparza®), et à la stratégie de combinaison précoce d’agents d’immuno-oncologie avec durvalumab (anti-PD-L1) et tremelimumab (anti-CTLA-4).

Mondher Mahjoubi a près de 30 ans d’expérience en développement clinique, affaires réglementaires, affaires médicales, commercialisation/marketing, ainsi qu’en stratégie et construction de portefeuille, chez AstraZeneca, Genentech ou encore Sanofi-Aventis. Cette expérience sera un atout majeur pour accompagner la Société dans le développement avancé et vers la potentielle commercialisation de ses candidat-médicaments.

Mondher Mahjoubi travaillera étroitement avec Hervé Brailly, qui reste impliqué dans le projet Innate Pharma, au travers de son nouveau rôle en tant que Président du Conseil de Surveillance.
Voir le communiqué de presse

 

LES AUTRES ÉVOLUTIONS DU MANAGEMENT ET DE LA GOUVERNANCE

  • Gilles Brisson laisse la place de Président du Conseil de Surveillance, qu'il occupait depuis 9 ans, à Hervé Brailly et demeure membre du Conseil.
  • Philippe Pouletty, le plus ancien membre du Conseil de Surveillance, a présenté sa démission. 
  • Laure-Hélène Mercier, jusqu’à présent EVP Finance et précédemment Directrice des Relations Investisseurs a été nommée Directrice financière. Vous la connaissez et la rencontrez chaque année à l’occasion d’Actionaria ou lors de notre assemblée générale. Dans ses nouvelles fonctions, Laure-Hélène Mercier continuera de superviser les activités de relations investisseurs.
  • Catherine Moukheibir, précédemment Senior Advisor Finance, quitte le Directoire et continuera à intervenir en tant que consultante auprès de la Société. 

CONTRAT DE LICENCE DE LIRILUMAB : INNATE PHARMA REÇOIT UN PAIEMENT D’ÉTAPE DE 15M$ DE BRISTOL-MYERS SQUIBB

Innate Pharma a reçu un paiement d’étape de 15 millions de dollars de la part de Bristol-Myers Squibb dans le cadre de l’exploration de la combinaison de lirilumab avec nivolumab.

Ce paiement intervient à la suite de la présentation en novembre 2016 de résultats préliminaires d’activité encourageants issus d’un essai de Phase I/II dans une cohorte de patients atteints d’un cancer épidermoïde de la tête et du cou.

Nous avions détaillé ces résultats dans la lettre de novembre.
Voir le communiqué de presse

PANORAMA DES INHIBITEURS DE POINTS DE CONTRÔLE ANTI-PD-1/PD-L1

Les anticorps inhibiteurs de points de contrôle de l’immunité (IPCI) s’affirment de plus en plus clairement comme une révolution dans le traitement des cancers, et dans un nombre croissant d’indications. Les anticorps ciblant le récepteur PD-1 (sur les lymphocytes T) ou PD-L1 (le ligand des récepteurs PD-1 présent sur les cellules tumorales) représentent le segment de loin le plus large et le plus avancé du champ.

Nous revenons régulièrement sur la concurrence que se livrent les grands laboratoires pharmaceutiques dans ce domaine :

  • Jusqu’ici, trois médicaments ont été approuvés par les autorités de santé : Opdivo® de Bristol-Myers Squibb (BMS), Keytruda® de Merck & Co (MSD) et Tecentriq de Roche®. Les deux premiers sont des anti-PD-1 et le troisième est un anti-PD-L1.
  • Un deuxième anti-PD-L1, le durvalumab d’AstraZeneca, est en cours d’approbation prioritaire (« priority review ») par la FDA dans le cancer de la vessie métastatique ou avancé.
  • Un cinquième candidat ciblant cette voie, encore avec un anti-PD-L1, l’avelumab de Pfizer/Merck KGaA, est également en cours d’approbation prioritaire par la FDA, cette fois dans le traitement du carcinome à cellules de Merkel métastatique, une forme rare de cancer de la peau.

Plusieurs centaines d’essais cliniques impliquant les anti-PD1/PD-L1 sont actuellement en cours dans le monde, multipliant à la fois les indications potentielles et les approches thérapeutiques (monothérapie, combinaisons avec d’autres IPCI, des agents chimiothérapiques, des vaccins oncolytiques…).

Initialement réservés aux cas les plus graves (cancers avancés et résistants aux traitements habituels), les anti-PD1/PD-L1 deviennent aussi progressivement des traitements standards pour des cancers moins avancés, du moins dans certaines indications, et pour certaines catégories de patients. Par exemple, Keytruda® et Opdivo® sont approuvés dès la première ligne de traitement de certaines formes de mélanome métastatique ; par ailleurs Yervoy® (anti-CTLA-4) a été approuvé par la FDA comme traitement adjuvant* du même mélanome. Ce passage des indications les plus sévères et en échec thérapeutique à un plus grand nombre de patients et en première ligne de traitement voire en situation adjuvante est le chemin logique de déploiement de nouvelles approches thérapeutiques qui apportent un bénéfice clinique confirmé.

En activant des cellules spécifiques du système immunitaire, les traitements d’immunothérapie ont permis d’améliorer le ciblage et la destruction des cellules tumorales avec de meilleurs profils de tolérance. En 2015, la FDA a approuvé la combinaison de Opdivo® avec Yervoy® chez des patients présentant un mélanome métastatique, confirmant l’intérêt des IPCI, y compris en combinaison. Cette combinaison permet d’obtenir des réponses plus profondes et durables par rapport aux agents seuls. Ce résultat est cohérent avec le ciblage concomitant de deux voies d’activation complémentaires du système immunitaire. De nombreux essais cliniques explorent diverses combinaisons d’IPCI ; ce chemin et également suivi par Innate Pharma dans ses programmes cliniques, avec la particularité de cibler d’autres lymphocytes, les cellules Natural Killer.

Le schéma ci-dessous illustre le développement du nombre d’IPCI mis sur le marché et l’élargissement de leur champ d’action. (NB : Le premier IPCI approuvé, en 2011, est Yervoy® (BMS) qui cible le récepteur CTLA-4 et non PD-1, présent également sur les lymphocytes T)

* un traitement adjuvant  est un traitement administré une fois que la tumeur a été éliminée ou fortement réduite par la chirurgie, la radiothérapie, voire les nouveaux traitements par ultrasons. Il vise à diminuer fortement le risque de récidive ou la formation de métastases en éliminant les cellules tumorales résiduelles disséminées dans l’organisme.

SYNTHÈSE BOURSIÈRE

Le mois de décembre a été globalement positif pour l’ensemble des places boursières : le CAC40 comme le SBF120 gagnent plus de 6% en un mois, ce qui permet au premier d’afficher in extremis une variation annuelle positive et de confirmer une progression de 4,69% sur l’année pour le second. Les autres grands indices mondiaux ont également affiché des évolutions positives sur le mois.

Au plan sectoriel, le bilan des biotechs est plus contrasté : alors que l’indice européen Next Biotech a progressé de 5,5% en décembre, l’indice américain NBI recule, quant à lui de 3,2%. Au total, le bilan de l’année est négatif pour le secteur biotech (-16% pour le Next Biotech et -21% pour le NBI), après plusieurs années de forte hausse.

Pour Innate Pharma, l’année 2016 aura été assez fluctuante : le titre a d’abord suivi la baisse du secteur biotech, perdant jusqu’à près de 25%, avant de rebondir fortement à la suite des différentes publications de résultats cliniques à l’automne. En décembre, l’annonce des évolutions dans la gouvernance et le management a été favorablement accueillie par le marché et l’action a progressé de 2,9% sur le mois.

Au total, le titre Innate Pharma a gagné 7,9% en 2016. En 5 ans, la valeur de l’action a été multipliée par plus de 10.

DONNÉES BOURSIÈRES


Au 30 décembre 2016


Dernier cours coté 14,61 €
Capitalisation boursière 787,4 m€
Volume mensuel échangé 6 466 188
En % du capital 12,0%


Depuis le 1er janvier 2016


Cours le + haut 14,97 €
Cours le + bas 8,26 €
Variation +7,9%
Volume moyen quotidien 320 000

RENDEZ-VOUS INVESTISSEURS

  • J.P. Morgan 35th Annual Healthcare Conference – San Francisco, du 9 au 12 janvier 2017 
  • Leerink Partners 6th Annual Global Healthcare Conference – New York, les 15 et 16 février 2017
  • Credit Suisse London One on One Global Healthcare Conference – Londres, les 28 février et 1er mars 2017

PUBLICATIONS FINANCIÈRES 2017


7 mars : résultats annuels 2016
Le Document de Référence (incluant le Rapport Financier) et le Rapport d’activité seront publiés dans le courant du 2ème trimestre.
15 mai : chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017
23 juin : assemblée générale annuelle, à Marseille
18 sep. : résultats semestriels 2017
15 nov. : chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2017

REVUE DE PRESSE

Retrouvez les articles majeurs sur notre site: Visitez Innate "Live"
Suivez-nous sur
 Twitter et  LinkedIn

1er janvier : Businews – Immunologie, les médicaments du futur se préparent à Marseille

20 décembre : The Times – AstraZeneca cancer chief resigns to head up Innate

20 décembre : Le Echos – Innate Pharma débauche son patron chez AstraZeneca

19 décembre : Les Echos – Innate Pharma débauche le stratège « cancérologie » d’AstraZeneca

9 décembre : Le Figaro – Innate Pharma mise sur les partenariats avec les grands laboratoires
 

Votre contact Innate En Actions

117, Avenue de Luminy - BP 30191 13276 Marseille Cedex 09 - France - Tel: 04 30 30 30 87
E-mail : investors@innate-pharma.com
http://www.innate-pharma.com/  
Vous recevez cet email en tant que membre d'Innate en Actions, le club des actionnaires d'Innate Pharma  © Innate Pharma 2016.
Conformément à l'article 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (Déclaration CNIL n°1181416).






This email was sent to <<Adresse e-mail *>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Innate Pharma · 117, Avenue de Luminy - BP 30191 · Marseille 13009 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp