Copy
Si vous avez des difficultés pour visualiser ce message, consultez la copie web

Votre lettre Innate en actions
#53 | Février 2017

Bonjour

Toute notre équipe est heureuse de vous retrouver pour ce nouveau numéro de votre lettre Innate en actions.

Dans ce numéro, nous commentons essentiellement les principaux résultats de l’essai EffiKIR, publiés hier. Bien que le critère primaire d’efficacité n’ait pas été atteint, le programme de développement de lirilumab continue en combinaison dans de multiples indications.

Nous revenons ensuite sur les dernières annonces de procédures d’enregistrement des anti-PD-1/PD-L1, relativement nombreuses ce dernier mois.

Vous retrouverez comme chaque mois en fin de lettre la synthèse boursière et le calendrier financier 2017.

En vous remerciant de votre fidélité, nous vous souhaitons une bonne lecture.
L’équipe Innate en Actions

À LA UNE : PRINCIPAUX RÉSULTATS DE L'ÉTUDE EFFIKIR

> 6 février : Innate Pharma a annoncé les résultats principaux d'EffiKIR, une étude de Phase II randomisée contre placebo testant l’efficacité de lirilumab en monothérapie en traitement de maintenance chez des patients âgés atteints de leucémie aigüe myéloïde (LAM) en première rémission complète. Cet essai était mené par Innate Pharma dans le cadre de l’accord de licence de lirilumab avec Bristol-Myers Squibb (BMS).

L’objectif de l’étude était de tester l’efficacité de lirilumab pour retarder et idéalement éviter la rechute chez des patients âgés qui ne sont pas éligibles à une greffe de moelle osseuse. La greffe de moelle osseuse « saine », issue d’un donneur, est le traitement de référence après une chimiothérapie mais sa mise en œuvre est très lourde et rarement recommandée chez les patients âgés.

Bien que les données confirment le profil de tolérance de lirilumab en monothérapie, l’étude n’a pas atteint le critère primaire d’efficacité : la survie sans leucémie. D’un point de vue statistique, il n’y a pas eu de différence significative rapportée pour aucun des deux bras actifs de lirilumab (0,1mg/kg tous les 3 mois ou 1mg/kg tous les mois) contre placebo.

Rappelons qu’un des deux bras actifs de l’essai avait été arrêté en mars 2015 sur recommandation du DSMB, le comité de revue des données et de la tolérance (Data and Safety Monitoring Board). Comme l’essai était conduit en aveugle, c'est lors de l'analyse finale de l'étude que nous avons appris qu’il s’agissait du bras à la dose de 1mg/kg administrée tous les mois.
Voir le communiqué

Pierre Dodion, Directeur Médical d’Innate Pharma 
« Même si nous savions que le traitement de maintenance dans la LAM chez des patients âgés était un défi important, les données de l’étude EffiKIR sont décevantes pour les patients en fort besoin médical, les investigateurs de l’étude et pour Innate Pharma.

Néanmoins, cet essai multicentrique, qui a eu lieu avec le soutien des groupes coopérateurs de l’ALFA et du GOELAMS*, nous a apporté des renseignements précieux sur la tolérance et l’activité de lirilumab. Des analyses complémentaires sont en cours afin d’appréhender les données de l’étude dans leur ensemble.

Le développement de lirilumab en monothérapie ne sera vraisemblablement pas prolongé dans cette indication ; toutefois, lirilumab reste un candidat-médicament prometteur. Nous avons déjà vu des signaux préliminaires d’efficacité encourageants en combinaison avec nivolumab, chez des patients présentant un cancer épidermoïde de la tête et du cou. Ces résultats ont été présentés lors de la conférence SITC en novembre 2016.

Le développement clinique est rarement sans obstacle et l’échec d’un essai n’est pas l’échec d’un candidat-médicament. De nombreux médicaments commercialisés aujourd’hui ont fait face à des déconvenues lors du développement clinique. Notre confiance dans le potentiel de lirilumab est intacte et son programme de développement se poursuit dans de multiples indications, avec 6 essais en combinaison avec d’autres agents thérapeutiques. Nous attendons désormais les prochaines données ainsi que les avancées du programme clinique courant 2017.»


* ALFA : Acute Leukemia French Association. GOELAMS : Groupe Ouest-Est des Leucémies Aiguës et Maladies du Sang

ACTUALITÉ MARCHÉ : LES INHIBITEURS DE POINTS DE CONTRÔLE IMMUNITAIRE VERS LES TRAITEMENTS DE PREMIÈRE LIGNE

Les anti-PD-1/PD-L1 couvrent aujourd’hui une large variété d’indications de cancers (tête et cou, poumon, vessie, rein, mélanome), mais les traitements approuvés en première ligne concernent majoritairement le mélanome, la première indication approuvée en 2011 par la Food and Drug Administration (FDA).

Depuis quelques mois, ces traitements d’immunothérapies progressent et sont de plus en plus souvent recommandés en première intention :

  • C’est le cas de Keytruda® (pembrolizumab), l’anti-PD-1 de Merck & Co. (MSD), qui a été approuvé fin janvier en Europe en 1ère ligne de traitement du cancer du poumon non à petites cellules dont les tumeurs expriment fortement PD-L1 (31 janvier 2017). Keytruda® avait déjà obtenu l’approbation dans la même indication aux États-Unis en octobre 2016.
  • Une procédure de revue prioritaire auprès de la FDA aux États-Unis a été obtenue pour Keytruda® en combinaison avec une chimiothérapie en 1ère ligne de traitement du cancer du poumon non à petites cellules (10 janvier 2017). C’est également le cas pour Tecentriq® (atezolizumab) de Roche, en 1ère ligne de traitement du cancer de la vessie (9 janvier 2017).

Même si elle ne concerne encore que quelques indications, cette tendance souligne le potentiel thérapeutique des traitements par immunothérapie qui offrent de nouvelles options à un nombre grandissant de patients.

Parmi les autres actualités concernant les anti-PD-1/PD-L1 : 

  • Bristol-Myers Squibb a annoncé qu’Opdivo® (nivolumab) a été approuvé aux États-Unis dans le cancer de la vessie en 2ème ligne de traitement après une chimiothérapie (2 février 2017).
  • Merck & Co. a également annoncé avoir obtenu deux procédures de revue prioritaire auprès de la FDA pour Keytruda® en 1ère et 2ème ligne de traitement du cancer de la vessie.

Dans le même temps, BMS a annoncé que la stratégie réglementaire de la combinaison Opdivo®-Yervoy® dans le cancer du poumon en 1ère ligne ne serait pas accélérée, une déception importante pour le marché.

Les combinaisons concentrent les plus grandes attentes et tous les yeux sont tournés vers les stratégies les plus avancées, les combinaisons d'immuno-oncologie IO/IO (anti-CTLA4/anti-PD-1 ou PD-L1) pour Bristol-Myers Squibb et AstraZeneca d’un côté, et IO/chimiothérapie pour Merck et Roche de l’autre. La compétition fait rage, notamment pour la 1ère ligne du cancer du poumon.

SYNTHÈSE BOURSIÈRE

Le début d’année est perturbé pour le titre Innate Pharma qui a atteint son plus haut niveau sur 12 mois à 15,83€ le 9 janvier mais termine le mois en recul de 10,8%.

Les indices de référence ont évolué globalement de la même manière – début de mois en hausse puis retournement de tendance – bien qu’avec des amplitudes plus faibles : l’indice Next Biotech termine le mois en recul de 3,4% et le SBF120 de 1,9%.

La situation est bien différente aux États-Unis, puisque le NASDAQ BIOTECH INDEX est en hausse de 5% sur le mois. Les incertitudes politiques semblent être le grand moteur des évolutions boursières sur la période, essentiellement du fait de la prise de fonction de la nouvelle administration américaine.

Bien sûr, après l’annonce des résultats décevants de l’essai EffiKIR, la réaction sur l’action Innate Pharma a été manifeste, ce qui est habituel dans notre industrie. Il est toutefois encore très tôt pour analyser la perception du marché et nous ne manquerons pas d’y revenir dans la prochaine édition de votre lettre Innate en Actions.

Sur le plan de la liquidité, les volumes moyens ont progressé ce mois-ci avec plus de 400 000 titres échangés par jour contre une moyenne de 320 000 en 2016.
 

DONNÉES BOURSIÈRES


Au 31 janvier 2017


Dernier cours coté 13,03 €
Capitalisation boursière 703,1 m€
Volume mensuel échangé 6 382 947
En % du capital 11,8%


Depuis le 1er janvier 2017


Cours le + haut 15,83 €
Cours le + bas 13,02 €
Variation   – 10,8%
Volume moyen quotidien 410 000

PUBLICATIONS FINANCIÈRES 2017


7 mars : résultats annuels 2016
Le Document de Référence (incluant le Rapport Financier) et le Rapport d’activité seront publiés dans le courant du 2ème trimestre.
15 mai : chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017
23 juin : assemblée générale annuelle, à Marseille
18 sep. : résultats semestriels 2017
15 nov. : chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2017
Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux et sur Innate Live

RENDEZ-VOUS INVESTISSEURS

  • Leerink Partners 6th Annual Global Healthcare Conference – New York, les 15 et 16 février 2017
  • Credit Suisse London One on One Global Healthcare Conference – Londres, les 28 février et 1er mars 2017

Votre contact Innate En Actions

117, Avenue de Luminy - BP 30191 13276 Marseille Cedex 09 - France - Tel: 04 30 30 30 87
E-mail : investors@innate-pharma.com
http://www.innate-pharma.com/  
Vous recevez cet email en tant que membre d'Innate en Actions, le club des actionnaires d'Innate Pharma  © Innate Pharma 2016.
Conformément à l'article 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (Déclaration CNIL n°1181416).






This email was sent to gdpr-a5916110b607fab7dc744c5046bb38c3@forgotten.mailchimp.com
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Innate Pharma · 117, Avenue de Luminy - BP 30191 · Marseille 13009 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp